Apprendre à bien investir en Bourse avec Lobourse
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche
 

 

Comment investir en bon père de famille ?

 

On entend souvent cette expression : « investir en bon père de famille », mais que veulent t’ils nous dire, ne peut-on pas investir si nous ne sommes pas père de famille, comment différencier un bon père de famille, d’un mauvais père de famille ?

En fait, l’idée est qu’un bon père de famille choisira des investissements où il n’est pas possible de perdre de l’argent, ce qui semble très compliqué en bourse à court-terme, mais possible sur du long terme.

En effet, en diversifiant sur les actions d’entreprises de croissance, bien gérés, versant des dividendes en progression constante, on peut gagner, en moyenne sur 7 à 10 ans, entre 4% et 7% brut par an.

 

 

 

 

Avec la bourse, même en étant très prudent, on peut perdre.

Attention, aucune action ne peut monter indéfiniment, il faut donc se méfier des entreprises qui semblent être sûrs ou qui ont été sûr par le passé, car la bourse exagère toujours, que cela soit à la hausse quand tout va bien, qu’à la baisse quand tout va mal, en fait, cela n’a rien à voir avec l’investissement immobilier, qui lui, ne baisse quasiment jamais.

Des actions d’une entreprise comme EDF, peuvent sembler être des actions de bon père de famille, mais cela n’est pas le cas, l’entreprise peine à sortir de la croissance, les tarifs sont régulés par l’Etat, la concurrence est rude et le renouvellement du parc nucléaire va demander des dépenses astronomiques.

Des actions comme Airbus, sont des actions de bon père de famille, sauf pendant une pandémie mondiale. Donc en plus de la gestion de l’entreprise, il faut suivre les actualités qui peuvent influencer le prix des actions.

Un bon père de famille évitera le risque est ne prendra pas d’actions d’entreprises en difficultés ou dans un secteur en difficulté. Il fuira donc tous les secteurs qui font la une des infos pour leur mauvaise situation. 

Actuellement, la situation est bien sûr inhabituelle, mais un investisseur ne voulant pas prendre de risque, se placera très loin des secteurs comme l’automobile, l’aéronautique, les compagnies aériennes, les hôtels, les restaurants, le tourisme, le cinéma ou tout autre secteur touché par les différents confinements.

 

La perte fait partie de l’investissement en bourse.

Toujours très difficile à appréhender pour les personnes qui ne veulent pas prendre de risque avec l’argent, la perte doit pourtant être prise en compte rapidement, pour savoir jusqu’où on peut aller.

Quand on investit en bourse, il y a des hauts et des bas, c’est plus facile quand on commence en bas qu’en haut, mais sur une longue période, cela n’est pas être très important et de tout façon très difficile à savoir, mais il ne faut pas prendre peur à la première baisse, cela fait partie des mouvements oscillants normaux des marchés boursiers.

Une fois que cela est assimilé, on pourra mieux gérer les sorties d’actions où cela à trop baissé. Car en effet, vendre avec un gain, c’est mieux, mais vendre avec une petite perte, pour éviter une grosse perte, c’est aussi important.

 

Stratégie gagnante pour un investissement en bon père de famille.

Il n’y a pas de stratégie 100% gagnante, il faut juste limiter les risques, laisser courir ces gains et couper ces pertes.

Pour limiter les risques : diversification et achat en plusieurs fois, sont mes 2 piliers d’une bonne gestion long terme.

On diversifie en achetant des actions d’entreprises de secteurs différents, ce qui permet de lisser le risque. Si un secteur n’est pas performant, un autre compensera, c’est le meilleur moyen d’éviter une grosse perte. Des lois, des changements dans le droit ou la fiscalité, peuvent aussi modifier la croissance de certains secteurs, c’est pourquoi il faut aussi prendre connaissance de cet aspect plus juridique de l‘économie, avec des articles comme ici.

On achète en plusieurs fois et on planifie des achats tous les mois, tous les 3 mois ou tous les 6 mois, suivant ce que l’on peut investir. Il faut être certain que l’on ne peut pas acheter au plus bas et vendre au plus haut, c’est donc mieux d’accumuler des actions sur une longue période, idéalement tout le long de sa vie active.