Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

Aprés la Grèce, l'Irlande

 

Denis CHRIQUI Vendredi 23 Novembre 2010:

Comme je vous le disais il y a quelques jours , la crise Irlandaise est en train de remettre l'Europe et l'euro au premier plan. La gouvernance européenne est loin d'être achevée et dans ce contexte , la guerre des monnaies et des déficits est loin d'être terminée.

Dans cet environnement économique de plus en plus chaotique en Europe, le cac pourrait aller toucher sa borne basse soit les 3600 points dans les prochains jours. Décidément la résistance des 4000 points est de plus en plus difficile à atteindre , et le risque de contagion à des pays comme le Portugal ou l'Espagne n'est pas à écarter.

L'euro est tombé aujourd'hui à moins de 1,34 dollar pour la première fois depuis septembre, les opérateurs spéculent sur le fait que l'Espagne et le Portugal pourraient demander de l'aide à leurs voisins. L'Irlande a demandé 80 à 90 milliards d'euros auprès de l'union Européenne et du FMI.

Dans ce contexte les opérateurs se sont rués sur les valeurs refuges l'or est reparti des plus belles et le dollar a repris des couleurs surtout que la croissance économique américaine s'est accélérée plus que prévu au cours du troisième trimestre. Le problème qui se pose aujourd'hui c'est la Grèce qui reste pour la deuxième année consécutive en récession , malgré d'énormes efforts pour réduire son déficit , la Grèce n'exclue pas de prendre un prêt relais pour payer ses dettes et de différer ses remboursements. La bourse ayant horreur des incertitudes , je vous conseille de couvrir vos portefeuilles.

Si vous voulez en savoir plus sur les opérations de couverture , n'hésitez pas à me joindre au: 06 85 19 09 18
ou par mail: denis.chriqui@noos.fr

 

Denis CHRIQUI Vendredi 12 Novembre 2010:

 

Depuis plusieurs mois , je vous parlais des difficultés des PIIGS ( Portugal , Italie, Irlande, Grèce, Espagne).

Nous y voilà avec la détérioration de la situation financière de l'Irlande . Les ministres européens ont été obligés aujourd'hui de faire une déclaration commune pour tenter de calmer la spéculation sur la dette irlandaise , espagnole et portugaise.

Le plan de sauvegarde de la Grèce et l'adoption d'un fonds d'aide européen au printemps dernier n'a rien résolu , et la crise dans la zone euro risque de repartir des plus belles.

L'Irlande voit son déficit public exploser du fait de l'effondrement de son système bancaire , son déficit public atteindrait 32% de son PIB en 2010 et sa dette publique devrait avoisiner 100% de son PIB.

Ce déficit historique serait en partie du au sauvetage de la banque Anglo Irish qui a été nationalisé en 2009 au plus fort de la crise financière et le coût de l'opération a été de 30 milliards d'euros.
Même si le fonds européen n'a pas été sollicité par Dublin, les dirigeants européens ont affirmé qu'ils s'y tenaient prêts.

Les spreads entre ses emprunts d'état et celle de l'Allemagne se sont à nouveau tendus et ont atteint des niveaux sans précédent .

Mardi l'écart de rendement entre les obligations à dix ans par l'Irlande et les bunds allemands a atteint le niveau record de 571 points de base contre 300 au plus fort de la crise. Dans ce contexte les marchés boursiers ont dévissé ce matin , et le Cac a perdu pas moins de 2% pour se redresser en fin de matinée à moins de 1%.

L'absence de réactions marquées en dehors des pays concernés laisse penser que les investisseurs ne craignent plus un choc aussi rude que celui subi lors de la crise grecque du printemps.

Si vous voulez en savoir plus sur cette crise ou participer à une formation individuelle sur un thème qui vous intéresse n'hésitez pas à me joindre au: 06 85 19 09 18.

 

Denis CHRIQUI Mardi 05 Ocotobre 2010:

 

Alors que les investisseurs commencent à être moins inquiets sur la situation économique de la Grèce qui arrive tant bien que mal a juguler ses déficits publics, l'irlande se retrouve au devant de la scène économique, avec un PIB qui s'est fortement contracté au deuxième trimestre.

En effet ce pays qui a connu de nombreux sauvetages notamment dans le secteur bancaire au cours de la terrible crise que nous avons connu ,connaît après une croissance de 2,2% au premier trimestre, un PIB qui est tombé à 1,2%.

La conséquence directe a été la sanction des marchés , la prime demandée pour acquérir des obligations irlandaises à 10 ans s'est envolée à plus de 450 points de base.

Pour mieux comprendre la situation actuelle de l'Irlande , essayons d'analyser l'indice Irlandais, l'ISEQ( L'irish Stock Exchange).

Cet indice est surtout composé de valeurs financières et de construction. On y trouve des banques comme l'Anglo Irish Bank ou la Bank of Ireland qui ont déjà été fortement touchées par la crise des subprimes.

Techniquement l'indice Irlandais est dans une tendance baissière , et tant que les 3000 points sur cet indice ne sont pas dépassés, on risque d'aller chercher des points bas notamment les 2480 voire les 2300 points , les objectifs de repli sont donc toujours présents.

Malgré les décisions qui ont été prises pour réduire les déficits publics , le risque d'un ralentissement économique se fait toujours sentir et dans ce contexte l'agence de notation Moody's est sur le point de dégrader la note de l'Irlande , elle invoque les raisons suivantes :le montant colossal de la facture du renflouement des banques(50 milliards d'euros) , la faiblesse de la reprise, et la hausse des coûts d'emprunt.

Dans ce contexte , la situation économique est loin d'être under contrôle, surtout que le déficit public en Grèce en 2009 pourrait être revu à la hausse, toutefois cette réduction ne devrait pas mettre en péril les objectifs de réduction du déficit pour 2010 et 2011.

 

Denis CHRIQUI
Coach-Trader
tel : 06 85 19 09 18

 


 

 

 

 

 


 


Fiches: Découverte:
- Les différents types de Gestion
- La Gestion Alternative
- Le Trading Haute Fréquence
- L'analyse technique ?
- Les chandeliers japonais
- Le CAC40 Future
- Les CFD
- Le Forex
- L'indicateur VIX
- Les différents Gap
- Le Swing Trading
- Couvrir son portefeuille
- Le MONEP
- Les Tortues
- Goldman Sachs
- Dépendance du CAC à Wall-Street
- La finance comportementale
- Investir en Inde
- Le bourse au Vietnam
- La vente à découvert
- L'indicateur: Volumes
- L'indicateur: ROC
- La première heure de cotation

Fiches: Analyses:
- AB Science: valeurs à potentiel (15/03/15)
- Le pétrole n'arrête pas de baisser (19/11/14)
- Les marchés restent nerveux (22/10/14)
- Les valeurs européennes. (29/09/14)
- Baisse pour l'été 2014 (09/04/14)
- Le mystère de l'immobilier français (23/01/14)
- Les marchés européens restent haussiers (15/11/13)
- Euro surévalué ? (29/10/13)
- Les US à l'origine des crises (10/10/13)
- Ou va l'Europe ? (11/04/13)
- Marché à fort potentiel: le Japon (06/02/13)
- La France perd son AAA
- Investir dans l'eau (12/11/12)
- Octobre en Bourse (28/09/12)
- C'est quoi la crise ? (29/08/12)
- Avenir de la zone Euro (20/06/12)
- La dette française (19/01/12)
- Les banques en danger (23/11/11)
- Fin de la zone Euro ? (01/11/11)
- L'incertitude sur les marchés (06/09/11)
- Suivis de la crise dans la zone euro (24/05/11)
- Le Fret maritime (04/05/11)
- Les agences de notation
- Les relations inter-marchés
- Le CAC et le DAX, Tout sur la crise financière
- Où les indices vont-ils s'arrêter ?
- La Chine, le yuan et la crise

Fiches: Psychologie du trader
- Gagner en bourse avec 30 minutes par jour
- la règle du 3/1
- Pourquoi les particuliers perdent en bourse ?
- Avant de prendre position
- Les 10 commandements du Trader
- En trading: Gérer vos émotions
- Le mental pour réussir
- Le day-trading
- Ce qu'il ne faut pas faire