Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

Analyses et prévisions pour mi-2012

 

20/06/12 - L'avenir de la zone euro devient de plus en plus préoccupant.

L'inquiétude grandit en zone euro et les dirigeants doivent agir très rapidement pour rétablir la confiance sur les marchés , dans le cas contraire nous connaîtrons une nouvelle crise .

Les chefs d'entreprises européens et non européens sont de plus en plus angoissés et demandent des mesures concrètes et non plus des réunions qui ne mènent à rien depuis bientôt deux ans (début de la crise grecque).
L'Europe doit se doter d'une nouvelle gouvernance , plus démocratique, plus lisible , plus simple .

Il faut se préparer à créer une Europe qui parlera d'une seule voix pour contrebalancer les autres puissances économiques du monde , et remettre sur les rails le couple franco-allemand pour sortir de la crise de la dette et du secteur bancaire européen et surtout il faut se préparer à mutualiser la dette .

Dans le cas contraire la situation économique en zone euro continuera à se dégrader , et nous pourrions assister à un éclatement de la zone euro dans les mois à venir.

Dans ce contexte d'incertitudes , les investisseurs restent très nerveux face à la situation de la Grèce et de l'Espagne .

Les taux d'emprunt à 10 ans de l'Espagne se situe à l'heure ou j'écris ces lignes au dessus de 7% , taux qui risquent de devenir insoutenable à long terme .

Ce qui permet actuellement aux marchés de rester positifs , c'est la FED qui pourrait continuer à baisser ses taux longs pour relancer le secteur immobilier, car les mises en chantier de logements sont ressorties en baisse au mois de Mai.

Au niveau technique le CAC se trouve bloqué dans un canal 2975 - 3110 points .

Il faudrait donc casser les 3110 points à la hausse pour aller chercher ces fameux 3200 points dont je vous parlais il y a quelques jours .
Par contre la cassure des 2975 points pourrait nous ramener rapidement sur les 2850 points .

La stratégie à adopter reste la suivante: travailler le canal 2975-3110 points en faisant des allers retours rapides en attendant une sortie par le haut ou par le bas pour prendre des positions plus long terme.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

 

12/06/12 - Les marchés européens doutent ?

Décidément l'Europe a du mal à se faire .

La situation n'est pas claire , le risque bancaire en zone euro n'est pas réglé .

Le plan espagnol des 100 milliards d'euros fait grincer des dents , surtout que ce pays n'a pas été placé sous tutelle , comme la Grèce ou le Portugal .

L'Allemagne cherche à se protéger sur la dette espagnole et se demande quel sera l'organisme prêteur le FESF ou le ESM .
Cerise sur le gâteau , le secteur bancaire italien commence à inquiéter les opérateurs , surtout que les taux à 10 ans se tendent et se retrouvent au dessus des 6%.

Il faudrait mettre en place un fond de garantie bancaire européen alimenté par une taxe , qui permettrait aux banques d'aller lever des fonds sur les marchés ,ce mécanisme devrait prendre beaucoup de temps avant d'être mis en place et ouvrirait la porte à une Europe budgétaire .
Le risque bancaire n'est pas réglé , même si nous sommes sur la bonne voie , car le temps manque.

Dans ce contexte d'avenir incertain , les bourses restent timides et ont besoin d'être rassurées afin de reprendre le chemin de la hausse .
Les investisseurs restent défiants par rapport à la zone Euro , et à la dégradation des taux.

En ce qui concerne le CAC ,après avoir fait une incursion au dessus des 3100 points hier ,il revient à l'heure ou j'écris ces lignes à 3050 points .
Le support des 3000 points résiste donc bien , et je reste positif pour les jours à venir , avec toujours comme objectif les 3200 points.

Les valorisations actuelles des actions restent attractives , et les secteurs à privilégier restent les financières , les cycliques et les défensives .

Je reste acheteur sur des valeurs comme BNP ou Société Générale , sur France Télécom ou sur Rémy Cointreau , en faisant des aller-retour rapides , la volatilité restant encore élevée et les risques étant toujours présents sur les marchés.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

06/06/12 - Pourquoi le CAC pourrait revenir sur les 3200 points à court terme ?

Depuis quelques jours , on sent que les marchés veulent croire à une hausse à court terme .

En effet le CAC après avoir fait des intrusions sous les 3000 points , revient à chaque fois au dessus de cette zone en clôture , ce qui présage d'un rebond à court terme, même si la tendance principale reste baissière.
Les marchés veulent croire que la FED et la BCE vont agir d'ici peu pour rétablir la confiance sur les marchés .

Depuis quelques jours , on note une remontée des cours des valeurs bancaires et des cycliques , ce qui veut dire que des mesures vont être prises par les autorités financières dans les semaines à venir .

La volatilité reflue , car les marchés espèrent un petit geste de la FED.
Aujourd'hui la BCE a laissé ses taux directeurs inchangés à 1%, ce qui était en grande partie attendu par les économistes, même si certains pensaient qu'une nouvelle baisse des taux directeurs aurait lieu.

Mario Draghi veut maintenir la pression sur les taux , afin d'éviter que les responsables politiques européens ne relâchent pas leurs efforts de redressement budgétaire et laisse entendre qu'une baisse des taux pourrait intervenir dès le mois prochain , si cela est nécessaire.

Il a également déclaré qu'il ne revenait pas à la BCE de compenser l'inaction d'autres institutions , laissant entendre que de nouvelles opérations de refinancement à long terme n'était pas à l'ordre du jour.
D'autre part l'union bancaire est en cours dans la zone euro , car le marché interbancaire ne fonctionne toujours pas , cependant les responsables ont pris conscience de la gravité de la crise et on peut s'attendre à des mesures positives très prochainement.

A l'heure ou j'écris ces lignes le CAC vient de clôturer au dessus de la résistance des 3050 points avec un volume supérieur à celui des jours précédents et devrait à présent se diriger vers les 3100 points qui reste une résistance importante à franchir .

Dans ce contexte , il serait intéressant de travailler le canal des 3000-3100 points et surveiller éventuellement dans les prochains jours la cassure des 3100 points .

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

23/05/12 - Et si Facebook annoncait une nouvelle dégringolade du marché ?

Pour ceux qui ont connu l'éclatement de la bulle des valeurs internet dans les années 2000-2001, l'histoire semble se répéter avec la valeur Facebook.

En effet depuis son introduction à 38 dollars , la valeur n'a pas arrêté de baisser , passant à l'heure ou j'écris ces lignes à 32 dollars , soit une perte de prés de 17%.

Facebook avait pourtant conseillé aux analystes financiers qui s'occupaient de l'introduction de la valeur ,d'abaisser leurs prévisions , suite à la baisse des revenus publicitaires et au contexte international déprimé auquel on assiste depuis un certain temps (crise grecque, baisse des marchés , ralentissement de l'économie chinoise ....)
Morgan Stanley , la banque introductrice dans les jours qui ont suivi l'introduction a revu à la baisse la prévision de chiffre d'affaire pour le second trimestre et l'année.

Par rapport à son prix d'introduction , la capitalisation boursière du titre a fondu de 19 milliards en quelques jours .

Cerise sur le gâteau, des plaintes d'investisseurs qui s'estiment lésés commencent à affluer , visant les banques et le réseau social .

Ces plaintes accusent en particulier les banques Goldman Sachs, MorganStanley , et JP Morgan , d'avoir abaissé leurs prévisions quelques jours avant l'introduction , et d'avoir envoyé une note explicative quelques jours avant l'introduction à certains gros opérateurs .

Les investisseurs lambda n'ayant naturellement pas été prévenus.
Une fois encore , on assiste à la manipulation des banques sur les petits porteurs .

Le ralentissement du chiffre d'affaire et les pressions sur les marges pourraient encore impacter le titre à la baisse.

Dans ce contexte de plus en plus incertain , je vous conseille de rester cash , car toutes les mauvaises nouvelles ne sont pas encore pricées par le marché , et une sortie de plus en plus probable de la Grèce de la zone euro risquerait de tirer le marché vers les 2850 points.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

14/05/12 - Le marché au plus bas de l'année

A l'heure ou j'écris ces lignes le CAC perd 2,6%, il se retrouve à un plus bas annuel , l'euro recule et le bund allemand se retrouve à un plus bas historique à moins de 1,45%.

L'euro s'enfonce sous les 1,29 dollars. Naturellement la Grèce inquiète , alors qu'un gouvernement n'est toujours pas formé, que la situation politique reste incertaine et qu'un second scrutin semble se profiler ,avec comme cerise sur le gâteau 350 milliards d'euros à rembourser .

l'absence prolongée de gouvernement fait craindre aux investisseurs une suspension des aides financières à la Grèce pour lui permettre de faire face à des échéances de remboursement , sans cette aide le pays va droit à la faillite .

Autre préoccupation l'Espagne et ses banques ou le gouvernement semble avoir pris des mesures trop faibles et trop tardives envers les banques .
Comme si les problèmes de la Grèce et de l'Espagne ne suffisaient pas , la chancelière Merkel , vient de perdre une élection régionale en Rhénanie remportée par les sociaux démocrates qui sont contre sa politique d'austérité.

Dans ce conteste troublé , il suffirait d'une bonne nouvelle pour que le marché rebondisse fortement , même si la tendance de long terme reste fortement baissière.

La sortie de la Grèce de la zone euro , même si elle est en grande partie déjà pricé par les marchés risque de ramener le CAC sur le support des 2500 points durant l'été .

La question qu'on est en droit de se poser face à des marchés de plus en plus incertains , que faire .

Couvrir vos portefeuilles pour ceux qui sont déjà sur le marché , pour les autres rester liquides en attendant une lecture plus claire du marché, en surveillant avec attention le support majeur des 3000 points.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

07/05/12 - Conséquences des élections en Gréce et en France

Alors que le scénario du pire est en train de se produire en Grèce et que 70 % des économistes tablent sur une sortie de la Grèce de la zone euro, une sortie de la Grèce pourrait entraîner une contagion sur le Portugal et l'Espagne .

Une des solutions serait de changer de politique , or les allemands ne veulent plus mettre la main à la poche. On risque donc de se retrouver dans 3 ou 4 mois dans une situation de blocage si aucune solution n'est trouvée pour la Grèce.

En ce qui concerne la France , l'élection de François Hollande était attendue , et les marchés avaient déjà pricé la nouvelle. Pour éliminer les scénarios inquiétants , le choix d'un premier ministre tel que JM Hérault serait mieux accueilli par les marchés que Martine Aubry .

La nouvelle politique devra tenir compte de 3 critères à respecter: la discipline budgétaire, l'investissement et la compétitivité .

Si cette équation n'est pas respectée , les problèmes pourraient devenir insurmontables et l'Europe pourrait à nouveau connaître une nouvelle crise.

d'autre part l'Allemagne a exclu toute renégociation du pacte budgétaire européen . L'Allemagne ne veut pas d'une croissance par les déficits , mais d'une croissance par les déficits structurels , or le nouveau président veut donner à la construction européenne une dimension de croissance , d'emploi , de prospérité , et insiste pour expliquer aux autres pays de la zone euro que l'austérité ne peut être une fatalité.

Les défis restent importants et il faudra attendre les législatives pour voir si les mesures proposées par Hollande peuvent être adoptées. Les marchés devraient rester très volatiles , car l'incertitude demeure.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

24/04/12 - Pourquoi les marchés doutent ?

Hier les marchés européens asiatiques et américains ont terminé en forte baisse. Le CAC pour sa part a perdu 2,83%.

Les raisons sont nombreuses : en premier lieu les élections présidentielles en France , sont observées attentivement à l'étranger et la possible victoire de François Hollande au second tour inquiète les marchés, en effet Hollande voudrait remettre en cause le traité de discipline budgétaire de la zone euro , ce qui déplaît aux marchés .

Autre source d'inquiétude le gouvernement néerlandais qui a démissionné lundi après l'échec de négociation sur la dette publique , doit trouver un accord avec le parlement sur un budget de rigueur , si il ne veut pas que sa position en Europe s'affaiblisse. Dans ce cas l'Allemagne risque de perdre un allié de choix sur la discipline budgétaire .

Les Pays Bas pour ramener leur déficit à 3% doivent faire 16 milliards d'économie pour atteindre cet objectif , et risquent de perdre AAA si des mesures concrètes ne sont pas prises dans les jours à venir et surtout si un nouveau gouvernement avec une majorité n'est pas formé.

Dans ce contexte d'incertitude en Europe , et malgré un rebond technique en milieu de journée après sa forte chute de la veille le CAC reste un marché fragile , qui pourrait aller tester le support majeur des 3000 points.

Depuis le 15 mars le marché a perdu prés de 500 points soit 15% , et les rebonds risquent de ne pas durer longtemps , les incertitudes demeurant.
Dans ce contexte , comme je vous l'ai déjà dit à plusieurs reprises , couvrez vos portefeuilles et essayer de conserver un volant de liquidité afin de profiter des opportunités qui pourraient apparaître si le marché touche la zone des 2800-3000 points. En attendant restez prudents .

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

17/04/12 - L'Espagne, maillon faible de l'Europe

A l'origine l'Europe devait donner aux pays les moins développés l'opportunité de rejoindre les pays les plus développés afin d'accéder à un niveau de richesse plus élevé .

L'Espagne à l'origine adhère dans les années 80 à l'union Européenne , avec un niveau de vie de 25% inférieur à la moyenne franco-allemande.
Le boom économique qui suit cette intégration lui permet en moins de quinze ans d'augmenter le niveau de son revenu moyen par habitant de 50% .

Durant cette période les flux de capitaux étrangers accompagnent le développement de l'industrie et lui permettent de quadrupler ses exportations vers la zone euro. Entre 1986 et 2000 , la croissance économique espagnole est de 3,5% par an .

A la veille de l'introduction de l'euro et malgré les progrès réalisés dans le domaine de son équipement en infrastructure , et des comptes extérieurs du pays à l'équilibre , la productivité espagnole reste inférieure en moyenne de 20% à la moyenne franco-allemande .

Entre 2000 et 2007 la croissance espagnole s'est établie à 3,8% l'an en moyenne et à 7,7% en termes nominaux. Cette situation aurait donc nécessité un taux moyen de taux d'intérêt de 7 à 8 %, ce qui n'a pas été le cas le taux moyen de la BCE n'excédant pas les 3% durant cette période.

Le modèle n'a donc pas fonctionné , car l'Espagne est une des économies les moins ouvertes de la zone euro d'une part et d'autre part la hausse des coûts salariaux ne s'est que partiellement transmise aux prix des biens , résultat l'inflation s'est logée en particulier sur l'immobilier , et il en est résulté une bulle spéculative d'une rare ampleur et qui n'est pas prête de prendre fin , en effet actuellement plus de 2 millions de logements vacants ne trouvent pas d'acquéreurs.

Depuis la crise de 2008 , l'Espagne s'enfonce de plus en plus dans la crise , elle vient de rentrer à nouveau en récession , et son taux de chômage atteint aujourd'hui plus de 23% de la population active .

Seule nouvelle intéressante l'Espagne vient de payer le prix fort pour se re-financer , elle est arrivée à emprunter plus de 3 milliards d'euros en bons à 12 et 18 mois , et a été capable de dépasser la fourchette prévue, ce que le marché salue aujourd'hui après plusieurs jours de baisse.

L'Espagne reste donc plus que jamais le maillon faible de la zone euro et son PIB correspondant à 14% du PIB de la zone euro pourrait avoir des effets catastrophiques sur le reste de l'Europe.

En conclusion ,on aimerait que le modèle espagnol , serve de cas d'école pour les dirigeants européens et qu'ils tirent les leçons de ces échecs afin que ce genre de situation ne se reproduise plus.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

12/04/12 - Le Cac et les élections présidentielles

Décidément le CAC n'a pas fini sa descente aux enfers .

Après avoir atteint les 3600 points à la mi mars , le CAC vient de perdre plus de 400 points en quelques semaines est se retrouve sur la zone des 3200points .

Ce support enfoncé le CAC pourrait aller cher les 3180 points et ensuite re-visiter les 3000points (support majeur).

La question qu'on est en droit de se poser est la suivante : comment en sommes nous arrivés là ?

Une des réponses peut venir du célèbre magazine anglo-saxon "The Economist" qui déclare ouvertement que la France sera attaquée par les marchés financiers dès le lendemain des élections .

Le magazine observe que les candidats aux élections font abstraction des graves problèmes auxquels est confrontée la France depuis plusieurs décennies .

En effet le chômage ne cesse d'augmenter , touchant surtout les populations jeunes et les seniors , depuis 1974, il n'y a eu d'équilibre budgétaire en France , et les déficits publics devraient malheureusement continuer à croître dans les années à venir , si des mesures d'austérité draconiennes ne sont pas prises dans les plus brefs délais.
Cerise sur le gâteau le déficit du commerce extérieur continue à se dégrader.

Dans ces conditions difficiles le marché devrait connaître des jours sombres , surtout que certains économistes annoncent qu'après les élections il faudra s'attaquer à la France et la mettre à genoux.
Dans ce contexte de plus en plus incertain , restez prudents et couvrez vos portefeuilles.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

03/04/12 - Le chômage en Europe risque t-il de nous entrainer vers une nouvelle crise ?

Depuis quelques semaines le CAC qui avait atteint les 3600 points , est venu retoucher les 3400 points et a du mal à repartir à la hausse .

Les marchés doutent de l'efficacité du pare-feu mis en place par l'Eurogroupe , et surtout de la crédibilité de la politique de rigueur mise en place en Espagne ou le chômage atteint plus de 23%.
D'autre part le chômage dans la zone euro a atteint un nouveau record :10,8% en février.

Le chômage n'a jamais été aussi élevé depuis 1997, et a peu de chance de se stabiliser ou de baisser à court terme , il devrait dépasser les 11% cette année .

D'autre part l'indice PMI prouve que le secteur industriel c'est fortement contracté en Mars , sous l'effet d'une nouvelle baisse des commandes et de la hausse du prix du pétrole , ce qui devrait entraîner une nouvelle hausse du chômage .

Cependant le tableau est contrasté suivant les différents pays de la zone Euro .

En effet on peut distinguer deux zones euro , la zone nord , avec un faible taux de chômage .

A titre d'exemple l'Allemagne ne compte que 5,7% de chômeurs , alors que dans les pays du Sud le chômage explose , Espagne (23%), Grèce (21%), Portugal(15%).....

Cette flambée du chômage dans la zone Sud est due en grande partie à des facteurs structurels et aux mesures prises pour réduire les déficits abyssaux auxquels sont confrontés les PIGS .

Les plus touchés par le chômage sont les jeunes de moins de 25 ans principalement dans les pays du Sud .

En Espagne et au Portugal 50% des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage et la situation risque d'empirer.

Les effets du chômage va avoir un impact direct sur la consommation , et les autorités monétaires européennes devant un tel désastre devraient encore baisser leur taux d'intérêt pour soutenir la faible croissance existante .

A l'heure ou j'écris ces lignes j'apprends que le leader de l'énergie voltaïque en Allemagne Q Cells a annoncé son dépôt de bilan ,qui risque de laisser plus de 2000 salariés sur le carreau. Son titre cotait aujourd'hui 14 centimes , alors que fin 2007 il était à 90 euros .

Ce désastre s'explique par la concurrence des fabricants chinois sur ce segment de marché et également par la réduction des subventions dans plusieurs marchés européens dont l'Allemagne.

Il est impossible de lutter contre la Chine qui a la volonté politique de prendre la main sur ce marché et ce au niveau mondial. Le chômage en Europe a encore malheureusement de beaux jours devant lui .

Denis CHRIQUI

 

 


Analyses et prévisions sur les marchés, pour le début 2012.


 

 

 

 

 

 

 

 



Fiches: Découverte:
- Les différents types de Gestion
- La Gestion Alternative
- Le Trading Haute Fréquence
- L'analyse technique ?
- Les chandeliers japonais
- Le CAC40 Future
- Les CFD
- Le Forex
- L'indicateur VIX
- Les différents Gap
- Le Swing Trading
- Couvrir son portefeuille
- Le MONEP
- Les Tortues
- Goldman Sachs
- Dépendance du CAC à Wall-Street
- La finance comportementale
- Investir en Inde
- Le bourse au Vietnam
- La vente à découvert
- L'indicateur: Volumes
- L'indicateur: ROC
- La première heure de cotation

Fiches: Analyses:
- AB Science: valeurs à potentiel (15/03/15)
- Le pétrole n'arrête pas de baisser (19/11/14)
- Les marchés restent nerveux (22/10/14)
- Les valeurs européennes. (29/09/14)
- Baisse pour l'été 2014 (09/04/14)
- Le mystère de l'immobilier français (23/01/14)
- Les marchés européens restent haussiers (15/11/13)
- Euro surévalué ? (29/10/13)
- Les US à l'origine des crises (10/10/13)
- Ou va l'Europe ? (11/04/13)
- Marché à fort potentiel: le Japon (06/02/13)
- La France perd son AAA
- Investir dans l'eau (12/11/12)
- Octobre en Bourse (28/09/12)
- C'est quoi la crise ? (29/08/12)
- Avenir de la zone Euro (20/06/12)
- La dette française (19/01/12)
- Les banques en danger (23/11/11)
- Fin de la zone Euro ? (01/11/11)
- L'incertitude sur les marchés (06/09/11)
- Suivis de la crise dans la zone euro (24/05/11)
- Le Fret maritime (04/05/11)
- Les agences de notation
- Les relations inter-marchés
- Le CAC et le DAX, Tout sur la crise financière
- Où les indices vont-ils s'arrêter ?
- La Chine, le yuan et la crise

Fiches: Psychologie du trader
- Gagner en bourse avec 30 minutes par jour
- la règle du 3/1
- Pourquoi les particuliers perdent en bourse ?
- Avant de prendre position
- Les 10 commandements du Trader
- En trading: Gérer vos émotions
- Le mental pour réussir
- Le day-trading
- Ce qu'il ne faut pas faire