Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

Analyses et prévisions pour la rentrée 2012

 

28/09/12 - Le mois d'Octobre en Bourse ?

Qui ne connait pas le fameux adage "in May sell and go away". Depuis bien longtemps, les spécialistes et les statisticiens de la bourse considèrent que la bourse connait des saisons.

Il y a la saison des hausses du cours des actions, de novembre à avril et la saison des baisses, de mai à octobre.

Durant la saison des hausses, les rendements sont de 20 à 30 % supérieurs à la saison des baisses, ce phénomène est particulièrement visible sur les valeurs ayant des faibles valorisations.

Depuis la crise de 29, le mois d'octobre reste le mois que les investisseurs craignent le plus. Pour les anglo-saxons, la fête d'Halloween reste le meilleur moment pour acheter des actions, car c'est à partir du 31 Octobre que les titres boursiers donnent le maximum de leur rendement.

En concentrant votre portefeuille boursier sur les 6 mois haussiers de l'année et en plaçant votre actif sur les 6 autres mois sur le marché monétaire, vous avez de fortes chances de surperformer les indices.

Cette hausse des valorisations s’explique par plusieurs raisons :

l’habillage des bilans de fin d’année, les titres vendus en Décembre, seront rachetés en Janvier, c'est ce qu'on appelle vulgairement la technique des vendus-achetés.

Les fonds de placement d'autre part se débarrassent en fin d'année des titres qui ne répondent pas à leurs attentes. Après ce coup de balai, on voit la liquidité des fonds augmenter en fin d’année, et ces liquidités seraient réinvesties immédiatement en Janvier, ce qui entraine une augmentation considérable de la demande de titres boursiers en janvier, et l'augmentation des cours qui l'accompagne.

En conclusion le mois de Septembre sur les 100 dernières années est le seul mois qui donne un rendement cumulatif négatif, suivi de près par le mois d’Octobre, qui a un triste record en termes de corrections et de krach boursiers.

Dans ce contexte, restez prudents.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

18/09/12 - Le Cac n'a pas fini de grimper ?

Après les mesures prises par Mario Draghi fin juillet pour racheter des actions d’états, c'est au tour de Ben Bernanke de lancer en QE3, en effet le président de la Fed a décidé de sortir l'artillerie lourde afin de sortir les Etats Unis de son marasme économique.

Après les programmes d'assouplissement lancés depuis 2008, qui s'élèvent à 1780 milliards de dollars, la FED va racheter pour 40 milliards par mois de titres hypothécaires pour une durée illimitée, jusqu'à une baisse durable du chômage, ces mesures seront accompagnées par des taux directeurs bas et ce jusqu'en 2015.

D'autre part la FED continuera ses opérations twist qui permettent de faire baisser les taux longs sans augmenter la taille de son bilan, en échangeant des titres à court terme contre des obligations à plus longue échéance.

Ces décisions des banques centrales font du bien au marché qui a très bien réagi faisant grimper toutes les bourses du monde.

Durant les prochains trimestres, on risque d'assister à une hausse de la bourse, de l'or et du pétrole, ainsi qu'à une baisse du dollar.

Ces phénomènes avaient été observés lors des QE1 et QE2, le Cac avait alors grimpé de près de 30% et le DOW avait encore mieux fait.

Cependant, il ne faut pas oublier que si ces injections de liquidités provoquent une hausse de la valeur des actifs, elles ne résolvent pas les crises.

Dans ce contexte la dynamique haussière de moyen terme pourrait être bloquée par la résistance à 3600 points dont je vous avais parlé il y a quelques semaines qui correspond au sommet du mois de mars 2012.

Le dépassement des 3066 points ouvrirait la voie vers 3850 points.

Seule la cassure du support des 3370 points pourrait renvoyer le Cac vers les 3260 points.

Je vous conseille donc de renforcer sur tout repli les valeurs cycliques et bancaires, car le marché risque de nous surprendre agréablement dans les mois à venir, même si des corrections de court terme sont à attendre.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

09/09/12 - Et maintenant , allons nous assiter à un retournement des marchés financiers ?

Le 3 septembre, j'écrivais "les valeurs financières et bancaires sont-elles sous évaluées ", et je vous conseillais de mettre en portefeuille des valeurs comme la société générale, le crédit agricole et axa.

Pour ceux qui ont suivi mes conseils les plus-values sont au rendez-vous, pour les autres il sera encore temps de se repositionner sur tout repli, car les valeurs bancaires et financières n'ont pas fini de nous surprendre.

Après plusieurs mois d'incertitudes Mario Draghi a enfin décidé d'annoncer des mesures concrètes pour soutenir certains pays de la zone euro.

Dorénavant, il sera possible pour la BCE d'acheter sur le marché secondaire des obligations souveraines à trois ans et ce pour un montant illimité.

Seule conditions les pays qui souhaitent bénéficier de l'aide de la BCE devront en faire la demande et accepter une mise sous tutelle économique.
Ces achats illimités d'obligations se feront sous forme d'injections de liquidités stérilisées, elles n'iront donc pas gonfler la masse monétaire, et seront donc non porteuses d'inflation.

Il n'y aura donc pas d'aide sans condition et sans contrôle.
Soulagé par ces annonces les bourses européennes ont toutes terminées dans le vert, tandis que la prime de risque sur l''Espagne diminuait fortement, le taux d'emprunt à 10 ans du pays passant au-dessous des 6%.

La crise des finances publiques de la zone euro n'est pas réglée pour autant. La tension risque de remonter sur les marchés si certains pays comme l'Espagne tardent à demander de l'aide.

Dans ce contexte, la stratégie à adopter est de travailler dans le canal 3400-3600 points, si les 3600 points étaient cassés à la hausse, on risquerait d'assister à un fort rallye qui pourrait nous amener d'ici la fin de l'année vers les 3800-4000 points.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

 

04/09/12 - Faut -il revenir sur les valeurs bancaires et financières ?

Depuis le début de l’été, les valeurs bancaires et financières ont le vent en poupe, et les investisseurs reviennent en force sur ces valeurs qui ont été longtemps délaissées.

A titre d'exemple le crédit agricole qui était côté le 1er juin 2012 à 2,86 euros a terminé à l'heure où j'écris ces lignes à 4,62 euros et devrait se diriger vers les 5 euros dans les semaines à venir.

Le titre société générale quant à lui a connu un parcours similaire après avoir touché les 15 euros au mois de juillet , le titre s'est repris fortement gagnant près de 6 euros , pour se retrouver aujourd'hui à 21 euros et devrait aller chercher les 25 euros dans les mois à venir , les résistances ayant été cassées les unes après les autres , il serait judicieux de le moyenner à la hausse.

La banque taille actuellement dans ces effectifs et transfert à Londres une partie de ses traders parisiens , et supprime 880 postes dans la division trading .

D'autre part elle renforce ses fonds propres, ce qui aura pour effet d'entrainer une impulsion du titre.

Le titre Axa qui réplique souvent le CAC 40 a également rebondit sur le support des 11, 30 euros et devrait se diriger vers les 12,50 euros.
Alors que le Cac gagne plus de 9% depuis le début de l'année anticipant la réunion de la BCE de jeudi , les valeurs financières comme Axa et BNP gagnent 15% et superforment donc le Cac , elles disposent d'une très bonne force relative et devraient aller chercher des points hauts si la Fed et la BCE arrivent à rassurer les marchés en prenant des mesures fortes.

A titre d'exemple la BCE pourrait définir une fourchette de taux , par contre la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole n'a pas permis d'apporter de réponses au chômage américain et à la crise de la dette en Europe , les banquiers centraux restant frileux et n'ont pas décidé si d'autres injections de liquidités seraient déversées sur les marchés.

Dans ce contexte de doute de la part des banquiers centraux, l'attitude à adopter sur ce type de marché sera de faire beaucoup d'allers -retours dans le range 3350- 3500 points.

Si les 3500 points sont cassés dans les prochains jours et ce avec du volume, on pourrait assister à un retour sur les 3600 points, cible dont je vous parlais il y a quelques semaines.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

22/08/12 - Le Cac devrait reprendre le chemin des 3600 points ?

Après avoir été hier en contact avec la zone des 3520 points, le Cac corrige aujourd'hui et se retrouve dans un canal compris entre 3475 et 3500 points.

En effet, on peut noter que les indicateurs techniques comme le RSI et le stochastic sont actuellement surachetés et la résistance des 3540 points reste difficile à franchir.

Si cette résistance était dépassée et ce avec du volume, les 3600 points pourraient être atteints rapidement et le marché pourrait accélérer et aller chercher la résistance des 4000 points pour Noel.

Mais attention avant cela le marché pourrait corriger et aller s'appuyer sur le support des 3468 points et la cassure de ce support pourrait nous ramener sur les 3410 points.

Les jours à venir seront donc déterminant, surtout que le problème grec n'est toujours pas résolu et que les allemands ne veulent pas mettre la main à la poche et que les discussions à venir seront âpres ;

La croissance en Europe reste faible, le chômage élevé et les licenciements s'accélèrent dans différents secteurs d’activité, seul bémol positif les taux d'intérêts se détendent sur la dette espagnole et italienne, et les indicateurs de volatilité restent faibles, signes que le stress des opérateurs baisse.

On remarquera néanmoins que le marché reste soutenu par les valeurs bancaires et cycliques et que les acheteurs restent bien présent sur le marché.

Comme je l'ai écrit à plusieurs reprises au mois de juillet et au mois d’Aout, les marchés se dirigent vers les 3600 points, point qui n'a pas été atteint depuis plus d'un an.

Dans ce contexte de marché qui reprend le chemin de la hausse, profité sur tout repli pour vous renforcer, le marché n'a pas fini de nous surprendre.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

10/08/12 - Les 3400 points atteint et aprés ?

Comme je l'écrivais dans un article daté du 19 juillet 2012, le Cac a de fortes chances d'atteindre les 3400 points.

A l'heure où je rédige ces lignes, nous n'en sommes plus très loin, et dans les jours à venir la résistance des 3400 points pourrait être pulvérisée, le prochain objectif pouvant être les 3600 points.

Le marché devrait néanmoins marquer une pause avant de repartir vers les 3500-3600 points.

On remarque que ce mouvement en ligne droite a surpris les investisseurs par sa rapidité et sa violence.

L'ambiance reste néanmoins tendue en zone euro, avec des taux à 10 ans qui restent élevés en Italie et en Espagne, d'autre part la volatilité reste extrême.

Les marchés sont plutôt dans un billet haussier dans les jours qui viennent et les doutes ont été levés en grande partie par Mario Draghi, qui annonce que les mécanismes européens seront activés.

On note que les valeurs cycliques et bancaires sont en forte hausse depuis quelques jours, ce qui présage d'un retournement du marché à la hausse.
Les marchés sont néanmoins en attente des chiffres du PIB chinois du mois de juillet.

Au point de vue technique les points à surveiller sont les résistances à 3400 et à 3439 points.

En ce qui concerne les supports surveillez les 3347 et 3304 points.
L'enfoncement de ces points pourrait nous ramener sur les 3285 points qui restent un point pivot.

Dans ce contexte de volatilité, soyez réactifs et ne vous endormez pas sur vos positions.

Bons trades et restez prudents.

Je reste à votre disposition pour une formation individuelle afin de mieux appréhender les marchés qui deviennent de plus en plus complexes et mettre en place des stratégies adaptées aussi bien à la hausse qu'à la baisse.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

 

19/07/12 - Le Cac se dirige vers les 3400 points ?

Après plus d'une semaine d'incertitudes sur les marchés actions, il semble que les investisseurs aient fait le choix de retourner vers le risque.

Après avoir clôturé hier au-dessus des 3200 points, le Cac se trouve au moment où j'écris ces lignes au-dessus des 3260 points et se dirige vers les 3295 points, résistance qui sera difficile à dépasser.

Cependant les résultats d'entreprise meilleurs que prévu rassurent les opérateurs après plusieurs profit warnings.

Le marché est d'autre part rassuré par les propos de Ben Bernanke, qui pourrait lancer un troisième quantitative easing au cas où, on assisterait à une hausse du chômage aux Etats -Unis ou des tensions sur la dette publique américaine.

On remarque que la hausse du Cac s'est faite sans les valeurs bancaires et avec toujours un euro et un pétrole relativement faibles.

A cela s'ajoute les rendements à 10 ans des obligations espagnoles qui restent à des niveaux élevés.

L'analyse technique du Cac nous incite à la prudence, tant que la résistance des 3295 points n'est pas dépassée, dans ce contexte de potentiel de hausse réduit, surveillez le support des 3200 points qui s'il était enfoncé risquerait de nous ramener sur les 3000 points.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

13/07/12 - Le point bas des marchs est -il derrire nous ?

Après le rally du début d’année, le second trimestre aura été défavorable à l'ensemble des actifs risqués et particulièrement aux actions européennes.

A des degrés divers, pas une bourse n'a échappé à la correction.
Une fois de plus c'est le manque de cohésion politique de la zone euro, qui aura affolé les marchés.

Malgré les mesures prises par les autorités européennes, les investisseurs ne sont pas rassurés sur la capacité des pays d'Europe du Sud à recouvrer pleinement leur solvabilité.

Toute la question pour les investisseurs est désormais d'évaluer la faculté de rebond des marchés et le timing pour se repositionner sur les actifs risqués comme les actions.

Ce que l'on peut remarquer, c'est que le marché, malgré la baisse de ces derniers mois, n'a pas capitulé.

Au mois de juin, le marché a entamé un rebond technique, entrainant les valeurs financières à la hausse, suite à l'annonce de l'aide européenne au système bancaire espagnol.

D'autre part le résultat des élections grecques, et les mesures d'assouplissement monétaire des banques centrales, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe risquent de soutenir à plus ou moins long terme les marchés actions.

Aujourd'hui les marchés restent moroses et les valorisations relativement faibles.

Pour les investisseurs qui souhaitent anticiper un rebond dans les prochaines semaines ou mois, les valeurs cycliques et financières sont celles qui bénéficieront en premier lieu d'une éventuelle hausse.

A plus long terme, il faudra réintégrer dans les portefeuilles les valeurs de croissance, mais nous n'en sommes toujours pas là.

A l'heure où j'écris ces lignes le Cac est à 3165 points et si le dépassement des 3285 points avait lieu dans les prochains jours, il faudra repenser sa stratégie long terme et revenir plus nettement sur les actions.
Je reste à votre disposition pour du conseil ou des formations individuelles cet été.

Bons trades.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

 

12/07/12 - La crise de la zone euro, quel impact sur l'économie marocaine ?

La crise que connait la zone euro est le prolongement direct de la crise économique mondiale de 2008.

Cette crise qui a profondément altéré la dynamique des échanges et des investissements, est due en grande partie à un surendettement excessif et abusif des états.

Pour remédier à cette situation, les dirigeants de la zone euro se sont mis d'accord en 2001 sur des règles contraignantes, à l'insistance de l’Allemagne, pour limiter à 3% du PIB le déficit public des gouvernements.

L'objectif étant d'empêcher les Etats d'accumuler trop de dettes et d'éviter ainsi une nouvelle crise financière .Cela n'a cependant pas donné le résultat escompté.

Tout récemment , le FMI a exhorté les pays de la zone euro à faire face à la crise de manière plus déterminée et collective .Un engagement collectif résolu à établir une union monétaire robuste et complète, contribuerait à rétablir la foi dans la viabilité de l'union , selon l'évaluation du FMI.

Il faut adopter en priorité une démarche crédible qui conduira à une union bancaire et à une intégration budgétaire plus poussée, avec une meilleure gouvernance et un partage accru des risques. Une union bancaire comprendrait un dispositif commun de contrôle et de politique macro prudentielle ; un système de garantie des dépôts et une instance de règlement des faillites bancaires.

Ces mesures devraient être appuyées par des réformes structurelles d'envergure dans l'ensemble de la zone euro afin d'accélérer la croissance, et il faut continuer de soutenir la demande à court terme pour atténuer les effets de l'ajustement a déclaré Christine Lagarde lors de la réunion de l'Euro groupe à Luxembourg le 21 juin.

Selon le FMI, pour se rapprocher d'une union monétaire complète, il faut opérer des réformes structurelles d'envergure dans l'ensemble de la zone euro pour accélérer la croissance.

Il s'agit notamment de réformer les marchés du travail pour rehausser les taux d'activité et de renforcer la compétitivité dans le secteur des biens échangeables en Europe du Sud .

Il s'agit également d'accroitre l'investissement dans les infrastructures et le capital humain pour soutenir la croissance et l’emploi, et de réformer les marchés de produits pour redynamiser le secteur des services et relever la productivité globale en Europe du Nord.
Il faut aussi s'attaquer aux écarts de compétitivité considérables entre les pays.

A cet effet le FMI préconise de réformer le secteur des services, de réduire les coûts unitaires de main d'œuvre et de faciliter l'ajustement des prix relatifs entre le Nord et le Sud à l'aide de la politique monétaire.
Cette crise de la zone Euro interpelle le Maroc à plus d'un titre.

Pour preuve, il suffit de constater que quel que soit le paramètre du commerce extérieur retenu, le poids de l'Europe est significatif avec 59 % des importations, et 62 % des exportations.

Aussi le Maroc ne peut être indifférent aux répercussions économiques et sociales de la crise en Europe.

Bien plus le Maroc a une économie qui est toujours orientée vers l'Europe et beaucoup plus fragile qu'en 2007.

Toujours est-il que le Maroc a abordé la crise de 2008 dans une situation relativement confortable .Ceci a permis au gouvernement de la contrecarrer en adoptant une politique de relance et en prenant un ensemble de mesures permettant de maintenir le pouvoir d'achat de la population.

Néanmoins de l'avis des économistes marocains cette situation relativement confortable n'est plus en vigueur aujourd’hui.

D'autant plus que les politiques de relance ayant été adoptées pour faire face à la crise de 2007-2008 ne peuvent pas être reconduites; et les exportations des produits vers l'Europe seront amenées à jouer un rôle moins important que celui pris ces dernières années.

On estime également que le commerce du Sud et la demande intérieure vont être les principaux moteurs de la croissance.

Si vous voulez en savoir plus sur l'économie marocaine n'hésitez pas à me contacter.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18

 

04/07/12 - Les marchés sont ils en train de se retourner à la hausse ?

Dans mon article du 6 juin 2012 , je vous disais que les 3200 points seraient atteint sur le CAC.

C'est chose faite depuis quelques jours et les 3400 points sont à portée de main .

ils seront sans doute touchés dans les prochains jours .

Tout dépendra maintenant de cette fameuse résistance des 3400 points , que nous avons touché à plusieurs reprises dans le passé et qui semble difficile à casser durablement , toutes les tentatives de ces derniers mois ayant été avortées .

Si cette résistance était dépassée dans les prochains jours et ce avec beaucoup de volume , on risquerait d'assister à une inversion de tendance sur les marchés , et nous pourrions réintégrer durant l'été la zone des 3600-3800 points .

Mais attention , rien n'est joué , nous sommes à la croisée des chemins , cependant plusieurs indicateurs nous font dire que les marchés devraient continuer sur leurs lancées , la hausse des matières premières et surtout du cuivre qui est un indicateur précurseur , et qui est remonté de 50% par rapport à ces plus bas, la forte hausse des valeurs bancaires et cycliques depuis quelques jours et surtout l'anticipation par les marchés de la baisse des taux d'intérêts par la BCE .

Dans ce contexte d'accalmie des marchés , il serait judicieux de revenir à l'achat sur certaines valeurs massacrées comme les bancaires ou les cycliques si les 3400 points étaient dépassés.
Bons trades et soyez prudents.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel:06 85 19 09 18


Analyses et prévisions sur les marchés, pour la mi - 2012.


 

 

 

 

 

 

 

 



Fiches: Découverte:
- Les différents types de Gestion
- La Gestion Alternative
- Le Trading Haute Fréquence
- L'analyse technique ?
- Les chandeliers japonais
- Le CAC40 Future
- Les CFD
- Le Forex
- L'indicateur VIX
- Les différents Gap
- Le Swing Trading
- Couvrir son portefeuille
- Le MONEP
- Les Tortues
- Goldman Sachs
- Dépendance du CAC à Wall-Street
- La finance comportementale
- Investir en Inde
- Le bourse au Vietnam
- La vente à découvert
- L'indicateur: Volumes
- L'indicateur: ROC
- La première heure de cotation

Fiches: Analyses:
- AB Science: valeurs à potentiel (15/03/15)
- Le pétrole n'arrête pas de baisser (19/11/14)
- Les marchés restent nerveux (22/10/14)
- Les valeurs européennes. (29/09/14)
- Baisse pour l'été 2014 (09/04/14)
- Le mystère de l'immobilier français (23/01/14)
- Les marchés européens restent haussiers (15/11/13)
- Euro surévalué ? (29/10/13)
- Les US à l'origine des crises (10/10/13)
- Ou va l'Europe ? (11/04/13)
- Marché à fort potentiel: le Japon (06/02/13)
- La France perd son AAA
- Investir dans l'eau (12/11/12)
- Octobre en Bourse (28/09/12)
- C'est quoi la crise ? (29/08/12)
- Avenir de la zone Euro (20/06/12)
- La dette française (19/01/12)
- Les banques en danger (23/11/11)
- Fin de la zone Euro ? (01/11/11)
- L'incertitude sur les marchés (06/09/11)
- Suivis de la crise dans la zone euro (24/05/11)
- Le Fret maritime (04/05/11)
- Les agences de notation
- Les relations inter-marchés
- Le CAC et le DAX, Tout sur la crise financière
- Où les indices vont-ils s'arrêter ?
- La Chine, le yuan et la crise

Fiches: Psychologie du trader
- Gagner en bourse avec 30 minutes par jour
- la règle du 3/1
- Pourquoi les particuliers perdent en bourse ?
- Avant de prendre position
- Les 10 commandements du Trader
- En trading: Gérer vos émotions
- Le mental pour réussir
- Le day-trading
- Ce qu'il ne faut pas faire