Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche
 

 

Le marché immobilier s'améliore

L’année 2015 est celle de la reprise pour le marché immobilier. Depuis plusieurs semaines, les bonnes nouvelles s’accumulent et les investisseurs ont fait un retour remarqué.

Présent au 76e Congrès de l’Union sociale de l'habitat, le chef de l’État s'est exprimé et a apporté sa pierre à l’édifice.

Premier indicateur de la bonne santé du marché immobilier, le moral des professionnels. Et il est bon, 63% des agents immobiliers, promoteurs et autres constructeurs sont optimistes pour l’avenir. Ils n’étaient que 35% en début d’année.

Les taux d’intérêts ont baissé depuis le début de l’année et ont entamé une légère remontée depuis quelques semaines, s’établissant aux alentours de 2,2% à 20 ans.

Les disparités entre les villes peuvent être cependant importante, de l’ordre de 0,3 points (2,2% à Paris, 1,9% à Metz).

 

 

 

 

L'effet Pinel:

Après des semaines de baisse, les prix des logements se sont désormais stabilisés. Ils sont néanmoins bien plus attractifs qu’auparavant. Un constat dont les particuliers ont profité.

Le nombre d’opérations d’accession dans le neuf financé par un crédit immobilier est en augmentation depuis deux ans (153 en 2013, 168 en 2014 et 172 sont estimées en 2015).

La loi Pinel a également donné un coup de fouet aux investisseurs. Les avantages fiscaux - jusqu’à 21% de déduction d’impôts - et les nouvelles possibilités apportées - location aux ascendants ou descendants par exemple - les ont rassurés, après deux années de débâcle suite à la loi Duflot.

Le nombre d’opérations d’investissement locatif est lui aussi en hausse, après une chute de 43% entre 2011 et 2014. L’effet loi Pinel est désormais indéniable Surfant sur cette tendance, le président de la République s’est exprimé en clôture du 76e Congrès de l’Union social de l’habitat. Il a annoncé deux nouvelles mesures pour soutenir le marché immobilier.

L’APL succession sera tout d’abord maintenu à son niveau actuel (elle devait être restreinte début 2016). Cette aide est versée aux foyers modestes accédant à la propriété. Autre annonce, dont les contours sont encore flous, le PTZ+ sera “élargi et simplifié”.

Enfin, François Hollande a confirmé le versement d’une aide de 250 millions d’euros pour la construction de logements sociaux, au sein du Fonds national d’aides à la pierre (Fnap) et qui sera doté à terme de 500 millions d’euros.