Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche
 

 

Investir dans l’immobilier :

Depuis 18 mois, le marché immobilier attire les investisseurs grâce à ses bonnes performances et sa stabilité. Nouveauté, les particuliers s’intéressent également au secteur et aux différentes façons d’investir dans l’immobilier.

Après des années particulièrement difficiles, le marché immobilier refait surface depuis le début de l’année 2015. Au point même d’être devenu l’un des relais de croissance de l’économie française. La faiblesse des taux d’intérêts - actuellement le taux sur 20 ans se négocie entre 1,6 et 1,3% - est l’une des raisons majeures à l’embellie immobilière, mais elle n’est pas la seule.

Promulguée fin 2014, la loi Pinel, dispositif d’incitation à l’investissement locatif, a également rassuré les investisseurs et a favorisé leur retour sur le marché. La loi Pinel permet d’obtenir une réduction fiscale contre l’achat et la vente d’un logement, en fonction de la durée locative choisie - parmi trois - et du prix du bien.

Et plus que les investisseurs traditionnels, les particuliers ont également trouvé leur compte dans ce dispositif. Au vu des différentes possibilités offertes, une simulation loi Pinel peut permettre d’évaluer correctement son projet immobilier et ainsi partir sur des bases sereines.

Acheter un logement pour ensuite le proposer à la location est la manière traditionnelle d’investir dans la pierre. Mais il existe également des produits financiers immobiliers particulièrement attractifs.

 

 

SCI et SCPI, stars des placements

Les Sociétés civiles immobilières (SCI) et les Sociétés de placement immobilier (SCPI) sont toutes deux des produits financiers liés à l’immobilier. Seul leur fonctionnement diffère. Une SCI est plus un outil de gestion du patrimoine qu’un levier d’investissement.

Généralement, Une SCI, dite familiale, est créée après un héritage, lorsqu’un seul bien immobilier concerne plusieurs héritiers. Cela permet de gérer le patrimoine sans risque d’indivision et de rétribuer les associés-héritiers au quotidien. La gestion est dévolue à l’un des associés, ce qui peut être parfois difficile lorsque que l’on ne connaît pas le monde de l’immobilier. Les SCPI sont différentes.

Une société spécialisée gère les parts des associés et tous les à-côtés (choix des biens dans lesquels investir, éventuels travaux, perception des loyers et redistribution, etc…). Généralement, les SCPI se divisent en deux : les SCPI fiscales et les SCPI de rendement.

Les premières servent à mobiliser les avantages fiscaux des logements, comme la loi Pinel par exemple. Ainsi, les associés peuvent profiter de la réduction fiscale offerte par le dispositif, proportionnellement à leurs parts.

Les SCPI de rendement, comme son nom l’indique, se concentre sur les loyers et le rendement des opérations. Ici, l’objectif est plutôt de percevoir une rente régulière et, si possible, élevée. Acheter directement un bien pour le mettre en location n’est pas la seule et unique solution d’investir dans la pierre.

SCI et SCPI offrent des possibilités très intéressantes, pour un ticket d’entrée bien inférieur. Les avantages, eux, ne changent pas.