Apprendre à bien investir en Bourse avec Lobourse
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche
 

 

Crédit : les femmes investissent de plus en plus dans l’immobilier

 

L’accession à la propriété a toujours été plus compliquée pour les femmes seules. Leurs ambitions d’investissement sont souvent contraintes par la nécessité de s’occuper des enfants ou le fait d’occuper des postes moins bien rémunérés.

Pourtant, depuis quelques années, la tendance commence à s’inverser et les femmes seules investissent de plus en plus dans l’immobilier et ailleurs.

 

 

 

femme immobilier

Les femmes empruntent plus, mais investissent moins

Le nombre d’emprunteurs seuls a diminué de 10 points ces cinq dernières années. Néanmoins, au sein de ces emprunteurs seuls, la part de femmes est passée de 31 % à 45 % sur la même période.

Plus intéressant encore, ces femmes seules se retrouvent dans toutes les catégories d’âge avec un pic conséquent chez les moins de 30 ans.

Ce qui a surtout évolué, ce n’est pas l’intérêt des femmes pour le crédit. Paradoxalement, elles étaient plus nombreuses à y faire appel, notamment aux crédits à la consommation. Ce qui semble être en train de changer, c’est l’usage qu’elles font de ce crédit.

Désormais, elles investissent davantage. Sans doute parce que leur situation économique s’améliore et qu’elles empruntent pour construire leur avenir et non plus pour joindre les deux bouts.

 

 

Le poids des enfants dans une demande de crédit

L’accès facilité des femmes aux crédits pour investir ne s’explique pas seulement par une réduction des inégalités de revenus et de situation financière. Effectivement, il ne faut pas perdre de vue que les banques intègrent le coût d’un enfant à charge dans leur évaluation du taux d’endettement. Généralement, elles estiment qu’un enfant coûte 300 € par mois.

En d’autres termes, lorsque vous demandez un crédit, la banque va analyser vos revenus. Le taux d’endettement maximal qu’elle est prête à vous autoriser est de 33 %. Or, le coût des enfants vient réduire considérablement vos revenus. Si vous gagnez 2 000 € par mois et que vous avez deux enfants à charge, la banque considérera que vous ne gagnez que 1 400 € par mois.

Résultat, le fait que la mère ait la garde complète des enfants dans 72 % des séparations joue largement en leur défaveur au moment de demander un crédit.

 

Les femmes seules investissent d’abord dans la résidence principale

L’augmentation de la part de femmes seules parmi ceux qui accèdent à un crédit est un bon signe. Elle indique une évolution de leurs possibilités. Cependant, il ne faut pas faire dire n’importe quoi à ces chiffres, car les femmes qui bénéficient de ces crédits s’en servent surtout pour acheter leur résidence principale.