Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

 

 

 

 

 

 

 

 

09/04/14 -Pourquoi , les marchés pourraient corriger cet été ?

 

Après un millésime boursier exceptionnel en 2013, qui a érigé les actions des marchés développés au rang de classe d'actif la plus prolifique, l'indice MSCI World s'est apprécié de 24%, les investisseurs ont encore de bonnes raisons d'être optimistes dans les mois à venir.
Cependant, il sera difficile pour les actifs risqués de réitérer de telles performances.

En effet le FMI s'est montré aujourd’hui, beaucoup moins optimiste pour l'économie mondiale qu'il y a trois mois en abaissant ses prévisions de croissance sur fond de tension en Ukraine et de panne de confiance dans certains pays émergents.

La crise actuelle en Ukraine et les tensions géopolitiques avec la Russie pourraient peser sur l’activité, et entrainer une nouvelle poussée de l'aversion au risque des investisseurs. La Russie voit ses prévisions de croissance baisser.

Le FMI salue la performance des USA avec près de 3% de croissance  attendue cette année. En Europe, l'activité devrait rester molle, même si les prévisions de croissance ont été révisées à la hausse, d’autre part  le faible niveau d'inflation pourrait renchérir le coût de la dette et freiner la consommation.

Mais ce sont surtout les pays émergents qui inquiètent, suite au rapatriement des capitaux vers les pays développés. A titre d'exemple le Brésil et l'Afrique du Sud devraient revoir à la baisse leurs prévisions de croissance.

En Amérique du Sud la situation du Venezuela et de l'Argentine inquiètent. Au niveau technique, les indices pourraient corriger durant l’été, et le Cac pourrait aller re-tester  le support majeur des 4000 points.

Si vous voulez en savoir plus, ou participer à une formation, n'hésitez pas à me contacter :

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

 

10/03/14 - Les marchés sont ils décorrélés de la réalité économique ?

 

Alors que la conjoncture se dégrade à l'échelle planétaire, et que la publication des résultats des sociétés en Europe reste globalement décevante, les places financières n'ont pour le moment pas montré de réels signes de faiblesse, certaines ont même enregistrées de nouveaux records.

En ce qui concerne la microéconomie, les publications de sociétés sont ressorties mitigées.
En effet les résultats des entreprises européennes sont moins bons que prévu et à peine 50% des entreprises de l'eurostoxx 50, ont fait mieux que prévu, alors que les entreprises américaines du S&P 500 ont dépassé leurs attentes, pour 74% d'entre elles.

On remarque néanmoins, que la récente envolée des indices, est loin de la réalité économique. En effet aux Etats Unis, l'indice PMI service est ressorti en repli, la croissance a été révisée à la baisse, à 2,4%au quatrième trimestre, et les chiffres concernant l'emploi restent mitigés, avec un taux de chômage au plus bas à 6,6%.

En Europe, le taux de chômage est proche de 12% et les indices PMI manufacturier sont inférieurs aux attentes, par contre le PIB de la zone euro progresse de 0,3% au dernier trimestre 2013. La BCE a maintenu aujourd'hui ses taux directeurs inchangés, et n'a pas annoncé d'autres mesures pour conforter une reprise fragile au sein de la zone euro tout en prévoyant une inflation durablement basse pour les années à venir.

Le marché a bien accueilli la nouvelle pour le moment, mais pourrait dans les jours à venir sanctionner les mesures de Mario Draghi, qui à mon avis a envoyé un signal très perturbant pour les marchés. On constate également un ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, à son plus bas niveau en 8 mois, et une baisse  des commandes à l’exportation, ce qui témoigne d'une poursuite de la contraction de l'activité.

La hausse des marchés reste liée au soutien des banques centrales. La Fed devrait poursuivre sa politique monétaire ultra-accommodante avec une inflation qui reste en deçà de l'objectif de la Fed.

A court terme la divergence croissante des marchés par rapport aux fondamentaux plaide néanmoins en faveur d'une consolidation, qui pourrait inciter les opérateurs à effectuer quelques dégagements de précaution. D'un point de vue graphique, le Cac 40 conserve une dynamique haussière en données hebdomadaires au-dessus des 4060 points.

Les récentes tensions politiques en Ukraine et la macroéconomie fébrile, incitent à la prudence. Je conserve un biais baissier sous les 4420 points, avec pour objectif les 4100 points. Par contre, si les 4540 points sont dépassés  en clôture, le Cac pourra aller rejoindre les 4600 points.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 


 

 

04/03/14 - La crise ukrainienne est loin d'être terminée

 

Après avoir connu une baisse proche de 3% hier , le Cac poursuivait sa remontée , accélérant même avec l'ouverture des marchés américains , suite à la prise de parole de Poutine qui a rassuré les marchés en déclarant , que les troupes russes , en manœuvre dans l'Ouest de la Russie devaient réintégrer leurs bases .

Ce signal fort de la part de Poutine a permis au marché de rebondir fortement, mais attention la crise entre la Russie et l'Ukraine est loin d'être terminée, et la volatilité reste toujours d’actualité.

Malgré une fermeture en hausse sur tous les marchés, l'Ukraine est au bord de la cessation de paiement, et le FMI est à Kiev pour discuter d'un éventuel prêt de plusieurs milliards de dollars.

Au niveau technique le Cac a du mal à casser les 4400 points qui devient une forte résistance, l'euro quant à lui se stabilise face au dollar.
Les tensions s'étant calmées, les intervenant se sont tournés  vers les actifs risqués et se concentrent à nouveau sur le calendrier macroéconomique  qui reste léger pour la semaine.

Les récents indicateurs assez mauvais, du fait de l'hiver rigoureux que traverse le pays ont alimenté des inquiétudes sur la vigueur de la reprise économique aux Etats-Unis et des craintes de voir la Reserve Fédérale Bank freiner la diminution de son programme de rachats d’actifs.

Dans ce contexte de marché très volatile, il serait judicieux de couvrir vos portefeuilles, soit par des achats de puts, soit par des achats de certificats d'investissement baissiers.

Soyez prudents, et bons trades.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

25/02/14 - Attention danger sur le CAC40

 

Les jours passent et se ressemblent, le Cac continue son ascension, en alignant une 13ème séance de hausse, sur une série de 15 séances.
 Aujourd’hui, il vient de casser la résistance symbolique de 4400 points et revient au niveau qu'il avait en 2008, avant  la faillite de la banque  Lehmann Brother. 

Nous remarquons que ce mouvement se fait sans respiration, ce qui n'est pas sain et qui préfigure qu’une baisse importante est en préparation, il n'y a pas de phase de correction, mais seulement des phases d’impulsion.

Ce qui me permet de dire,  que les acheteurs ont les yeux plus grands que le ventre, et malgré  certains indicateurs (RSI et stochastique) en zone  de sur-achat, les investisseurs continuent à acheter le Cac,

Les analystes techniques parlent du retracement de la zone des 4500 points.

Décidément, les acheteurs ont pris la main sur les vendeurs depuis quelques semaines, en ignorant toutes les mauvaises nouvelles (ralentissement de l'économie chinoise, mauvais indicateurs américains, crise des émergents, crise en Ukraine.....).

Dans ce contexte de marché ou les investisseurs ont mis leurs lunettes roses, je conseille fortement aux intervenants de mettre en place une stratégie de couverture, car le marché est suracheté et que les prises de profits sont proches.
Attention donc au retournement de marché.

En attendant, restez prudents, et bons trades, car n'oubliez pas: le marché a toujours tendance à vous reprendre ce qu'il vous a donné.

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

 

 

17/02/14 - Risque de consolidation sur le Cac

 

Après 9 séances de hausses consécutives, le marché parisien commence à faiblir, surtout que les marchés américains sont fermés, pour cause de Président Day.

Sur le Cac on observe une forte résistance à 4350 points, seul le débordement de cette zone  en clôture, pourrait nous amener vers les 4500 points, par contre si à la baisse le Cac cassait les 4275 points, on pourrait revenir sur les 4000 points.

Le mouvement auquel, on assiste actuellement est tout simplement un rachat des shorts depuis quelques jours, mais à mon avis, il n'y a pas de réel mouvement haussier en cours, car le marché n'a pas le comportement d'un marché haussier, en effet comme on dit dans le jargon financier : le marché ne respire pas, et on pourrait aller tester dans les jours qui viennent des supports à la baisse, tels que les 4275 points.

Autre constatation, l'once d'or remonte depuis quelques jours, les investisseurs se couvrant  contre une baisse éventuelle du  marché.

Même si la conjoncture mondiale  commence à se redresser et que les signes de reprise se multiplient  en Allemagne et aux Etats Unis, le poids de la crise de la dette est encore là et surtout la crise des émergents est loin d'être terminée, sans oublier le shadow banking chinois.

Dans ce contexte de marché incertain,  qui risque de décrocher d'un moment à l’autre, il serait judicieux d'attendre le dépassement des 4400 points, avant de prendre position.

Rester prudents et bons trades.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

 

07/02/14 - l'irrationnalité des marchés:

 

Voilà, c'est fait Mario Draghi a parlé et il a assuré : il n'y a pas de déflation en zone euro et que donc pour l’instant, il n'y a aucune mesure à prendre.

Il y a désinflation, mais pas de déflation, la bascule n'a pas eu lieu. Le marché à bien réagi  à cette nouvelle et le Cac est allé chercher les 4200 points, depuis le Cac yo-yote entre 4170 points et 4200 points.

Avant de prendre position , il faudra attendre 14h30 pour connaitre le taux de chômage américain qui vient de tomber , mauvais chiffre  du jour ( 113 000 créations d'emplois , il était attendu aux alentours de 180 000 ,chiffres  qui pour le moment n'affectent  pas trop le marché , les opérateurs pensent  que la Fed  diminuera ses achats d'obligations , ce qui a pour effet de booster les marchés .les marchés sont rassurés, même si ces nouvelles ne sont pas celles attendues .

Le rapport mensuel sur l'emploi montre cependant que la moyenne sur 6 mois est bonne, et le taux de participation, c'est à dire le pourcentage de la population active, qui a un emploi est passé de 68% à 62%.

A l'heure où j'écris ces lignes, le Cac gagne  près de 0,8 % à 4222 points, les shorts se rachetant.

Mais attention, le marché pourrait décrocher dans les jours qui viennent, surtout que  l'univers reste encore bien noir sur les actions des pays émergents, autre problème à régler: le plafond de la dette américaine.

Pour le moment, les investisseurs ne veulent voir que le bon côté des choses, le marché regarde avec ses lunettes roses, Dans ce contexte, restez très prudents et couvrez vos portefeuilles.

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

04/02/14 - Les bourses corrigent:

 

Alors que les bourses des pays occidentaux n'ont pas arrêté de progresser en 2013, elles ont connue en moyenne des hausses de plus de 20%, car anticipant, la sortie de crise et la croissance économique.

Aujourd'hui  cette période est peut-être révolue, les jours passent et se ressemblent, on observe une très forte volatilité tout au long de la journée et de plus en plus souvent une clôture à la baisse.

Ce mois de janvier aura été très mauvais et il préfigure d'une année en dents de scie, qui risque de s'avérer très compliquée pour les petits porteurs.

Alors que le FMI a révisé en hausse à 3,5% la croissance économique mondiale en 2014, depuis le début du mois de janvier les principales bourses mondiales corrigent, affichant des performances négatives entre 3 et 5 %.

Les raisons sont les suivantes : la diminution du QE par la FED a entrainé un rapatriement du dollar vers les USA, ce qui a eu pour effet de provoquer la baisse des devises des pays émergents.

La crise est derrière nous, mais la croissance des bénéfices des entreprises reste faible. Le marché évolue dans un contexte où les investisseurs ont du mal à reprendre le goût du risque, et l'ISM manufacturier aux Etats Unis est ressorti en forte baisse par rapport aux attentes, ce qui a causé une grosse déception.

Le marché reste très prudent et sous pression, en attendant l'emploi américain vendredi et la décision de la BCE de baisser ou pas ces taux d'intérêts jeudi. Dans ce contexte d’incertitudes, les investisseurs devront rester très prudents et couvrir leurs portefeuilles.

Attention à la cassure des 4000 points....... Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à me contacter.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

 

29/01/14 - Correction en cours sur le Cac40.

 

Après trois séances de baisse, le Cac a ouvert en hausse à 4170 points, malgré l'inquiétude qui plane de plus en plus sur les émergents.
Sur le court terme des rebonds techniques sont possibles, mais attention à la résistance des 4200 points qui risque de s'avérer difficile à passer.

La consolidation qui a débuté depuis début Janvier risque de continuer, et les marchés vont surement rester très volatiles
Les investisseurs attendent maintenant le résultat de la réunion de la Fed qui se tient aujourd'hui et demain.

Graphiquement le Cac reste en appui sur son support horizontal à 4150 points .Une cassure, en clôture, de ce niveau amènerait très rapidement les cours sur le prochain gap haussier du 18 décembre 2013, c'est à dire les 4110 points.

A court terme on pourrait assister à un rebond sur les 4227 points suivi d'une phase de consolidation qui pourrait aller chercher dans un premier temps les 4100 points et peut être même le support majeur des 4000 points.
Entre la décision de la Fed et les résultats d’entreprises, la nervosité devrait continuer, même si les gérants restent positifs sur les marchés actions.

Dans ce contexte d’incertitude, le plus simple serait pour ceux qui sont déjà investis, de couvrir leurs portefeuilles, soit de rester à l'écart pour ceux qui ne sont pas encore présents sur le marché.

Les points techniques à surveiller sont les suivants : La zone de support : 4115 /4122 constitue la dernière ligne de défense du point bas du 12 décembre à 4060 points.

Bons trades et surtout restez prudents dans cette phase d’incertitude.

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

 

17/01/14 - Les marchés montent , mais doutent.

 

Depuis début janvier les marchés sont unidirectionnels , à un jour de hausse, succède 1 jour de baisse, et ensuite 3 jours sans direction , dans ces conditions , il devient difficile de savoir quoi faire, cependant  , les marchés parviennent à revenir à leurs plus hauts de l'année. Le Cac vient d'inscrire un plus haut annuel et dépasser celui de 2013 , allant même chercher dans la matinée , les 4341 points , le S&P, également est prêt de son niveau historique ;

Les marchés continuent donc à monter, mais le doute commence à s’installer, et une consolidation pourrait arriver dans les prochains jours.
Les marchés ont monté, monté sans jamais reprendre leur souffle, et nous assistons depuis un certain temps à une période d'incertitude et de volatilité.

Pour l'instant les marchés attendent des signes forts pour prendre une direction, signe qui pourrait venir des banques centrales et une intervention pourrait avoir lieu rapidement, eu égard au ralentissement de la croissance allemande qui ne devrait atteindre que 0,4% en 2013 (prévision de 1,7% en 2014) et de l'inflation qui est en recul en zone euro.

Aux USA, les marchés attendent aussi un discours de la nouvelle présidente Janet Yellen, qui remplacera Ben Bernanke, qui clarifiera les intentions de la Banque Centrale, face à ces incertitudes, l'hésitation des marchés semble  normale.

Sur le long terme , on pourrait assister , à un retour de la crise de l'euro , à une flambée des tensions politiques en Asie, et au Moyen-Orient ,à une montée des risques bancaires en Chine , à une bulle sur les obligations souveraines, à un ralentissement de la croissance américaine.

Mais les marchés, malgré ces incertitudes pourraient continuer à monter, si la Fed n'arrête pas son quantitative easing, ce que je pense, car elle ne tolérera pas une récession. Et ces 400 milliards de dollars de liquidités doivent  être accueillis, et ce sera soit sur le marché action, sur le marché obligataire, ou sur le marché immobilier.

En attendant, restez prudents, bons trades et surtout n'oubliez pas cet adage "le marché a toujours tendance à vous reprendre, ce qu'il vous a donné "

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

 

13/12/13 - Que faire en 2014 sur les marchés ?

 

Depuis l’été, la croissance mondiale est de retour et on assiste à une hausse  de la croissance américaine créatrice d'emplois, qui s'opère sous perfusion monétaire.

D'autre part la zone euro est sortie de récession et des signes de redémarrage de l'investissement se manifestent, malheureusement la conjoncture française parait se décoreller du reste de l'Europe. Le scénario reste celui d'une croissance plutôt régulière à l'échelle mondiale et non inflationniste.

Dans ce contexte, quelles valeurs privilégiées en 2014, je vais tenter d'y répondre. Si les injections de liquidités diminuent aux Etats Unis, les marchés pourraient corriger dans un premier temps en allant tester, par exemple pour Le Cac la zone des 3900-3950 points. avant de repartir de l'avant et essayer d'aller chercher les 5000 points en cours d'année, naturellement si le Dax continue sur sa lancée.

L'Europe après avoir fait des plus hauts pendant deux mois est en train de d'abandonner une partie de ses gains depuis quelques jours, les marchés américains quant à eux commencent à entamer une tendance baissière, après avoir quasiment épuisé leur potentiel de hausse.

Les secteurs à privilégier seront les télécoms,  les cycliques, et les défensives en cas de repli du marché. Il faudra s'intéresser à des valeurs comme Alcatel, Steria, Plastic Omnium. Par contre, il faudra rester à l'écart de l'or et du pétrole.

BONNES FETES

 

Denis CHRIQUI
www.coach-boursier.com
tel: 06 85 19 09 18

 

Analyses et prévisions sur les marchés, de la fin d'année 2013.

 

Fiches: Découverte:
- Les différents types de Gestion
- La Gestion Alternative
- Le Trading Haute Fréquence
- L'analyse technique ?
- Les chandeliers japonais
- Le CAC40 Future
- Les CFD
- Le Forex
- L'indicateur VIX
- Les différents Gap
- Le Swing Trading
- Couvrir son portefeuille
- Le MONEP
- Les Tortues
- Goldman Sachs
- Dépendance du CAC à Wall-Street
- La finance comportementale
- Investir en Inde
- Le bourse au Vietnam
- La vente à découvert
- L'indicateur: Volumes
- L'indicateur: ROC
- La première heure de cotation

Fiches: Analyses:
- AB Science: valeurs à potentiel (15/03/15)
- Le pétrole n'arrête pas de baisser (19/11/14)
- Les marchés restent nerveux (22/10/14)
- Les valeurs européennes. (29/09/14)
- Baisse pour l'été 2014 (09/04/14)
- Le mystère de l'immobilier français (23/01/14)
- Les marchés européens restent haussiers (15/11/13)
- Euro surévalué ? (29/10/13)
- Les US à l'origine des crises (10/10/13)
- Ou va l'Europe ? (11/04/13)
- Marché à fort potentiel: le Japon (06/02/13)
- La France perd son AAA
- Investir dans l'eau (12/11/12)
- Octobre en Bourse (28/09/12)
- C'est quoi la crise ? (29/08/12)
- Avenir de la zone Euro (20/06/12)
- La dette française (19/01/12)
- Les banques en danger (23/11/11)
- Fin de la zone Euro ? (01/11/11)
- L'incertitude sur les marchés (06/09/11)
- Suivis de la crise dans la zone euro (24/05/11)
- Le Fret maritime (04/05/11)
- Les agences de notation
- Les relations inter-marchés
- Le CAC et le DAX, Tout sur la crise financière
- Où les indices vont-ils s'arrêter ?
- La Chine, le yuan et la crise

Fiches: Psychologie du trader
- Gagner en bourse avec 30 minutes par jour
- la règle du 3/1
- Pourquoi les particuliers perdent en bourse ?
- Avant de prendre position
- Les 10 commandements du Trader
- En trading: Gérer vos émotions
- Le mental pour réussir
- Le day-trading
- Ce qu'il ne faut pas faire