Bourse, Apprendre à débuter, investir et gagner avec Lobourse.
image du menu gauche
image du menu gauche
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
image du menu gauche
image du menu gauche

Analyses et prévisions pour préparer 2012

 

21-12-11 - Le rallye de fin d'anne aura t-il lieu ?

Les banques sont à la fête après la mise en place d'une opération de refinancement à 3 ans de la BCE.

La BCE reste donc prêteur en dernier ressort pour les banques , mais pas pour les états.

Les banques vont pouvoir se re-financer massivement à un taux fixe de 1% de manière illimitée auprès de la BCE sur une durée de 3 ans .
Elles vont donc bénéficier de liquidités très abondantes .

Les banques se sont approvisionnées généreusement en empruntant à la BCE presque 500 milliards d'euros , mais d'après certains économiste cela ne suffira pas pour enrayer la crise de la dette en zone euro.

La question qu'on est en droit de se poser est la suivante :comment les banques vont utiliser cet argent frais:
Vont elles achetées de la dette souveraine?
Vont-elles reprendre leurs activités de marché?
Vont elles prêtées aux PME ?
Vont elles prêtées aux ménages ?
Seul l'avenir nous le dira .

Les marchés européens après avoir bien accueilli cette nouvelle ont fortement monté et le CAC après avoir grimpé de plus de 2% , et repassé dans le rouge perdant 1%;

Les investisseurs s'inquiètent car les montants empruntés sont très importants et montrent que les tensions interbancaires sont très fortes , et les difficultés du secteur sont loin d'être enrayées.

Dans ce contexte d'extrême volatilité , le CAC risque de buter dans le meilleur des cas sur la résistance des 3200 points et le rallye de fin d'année tant attendu risque de ne jamais avoir lieu , surtout que les volumes restent faibles .

Je vous conseille donc de couvrir vos portefeuilles et de surveiller le support des 2960 points , qui une fois enfoncé risquerait de nous ramener sur la zone des 2800 points.

Restez prudents car l'Europe inquiète toujours les marchés , et la sortie de crise n'est pas pour demain.

Denis CHRIQUI

 

 

15/12/11 - La crise s'accentue en Europe

L'Europe va rentrer en récession , elle est prise entre deux feux , austérité budgétaire d'un côté et manque d'investissement de l'autre .

De nombreux indicateurs sont dans le rouge , et la récession risque de plus en plus de s'étendre au reste du monde .

La récession a sans doute déjà commencé et l'Europe devra tirer ses budgets à la baisse .

La croissance 2012 risque d'être revue à la baisse , et le crédit aux entreprises risque de se raréfier l'interconnexion des banques risque d'exporter le crédit crunch outre atlantique , ce qui aurait pour effet d'entraîner une crise de liquidité.

Même la Chine n'est pas à l'abri d'une crise profonde , si l'Europe rentre en récession . En effet la bulle immobilière n'est toujours pas maîtrisée , et les banques éprouvent de plus en plus de difficultés pour prêter .

Dans ce contexte de plus en plus incertain , les marchés européens subissent depuis quelques jours des prises de bénéfices de plus en plus importantes , et le CAC vient de clôturer au dessous des 3000 points .

Comme je vous le disais depuis plusieurs mois la tendance reste baissière et nous risquons d'aller re-visiter assez rapidement la zone des 2800 points , même si un rebond technique n'est pas à exclure dans les prochains jours .

Couvrez vos portefeuilles , car le pire est devant nous.

Denis CHRIQUI

 

 

12/12/11 - La confiance ne revient pas sur les marchs ?

La confiance n'est toujours pas revenue sur les marchés malgré les mesures prises à Bruxelles concernant la crise de la dette en Europe.
A l'heure ou j'écris cet article le CAC perd prés de 2 % et se retrouve à 3110 points .

Le marché reste sceptique quant aux mesures prises et n'incite pas les investisseurs à revenir acheteurs , les nouvelles tensions sur les spreads de taux s'accroissent dans la zone euro à la suite de résultats décevants d'une émission obligataire italienne , qui renforce l'attrait des bunds allemands au détriment des obligations des autres états.

Wall Street a ouvert en baisse et est peu rassurée après l'avertissement lancé par l'agence Moody's sur la dégradations des notes des valeurs bancaires et d'assurance ,les investisseurs doutent de la capacité de l'accord européen à contenir la crise de la dette .
Cet accord semble positif sur le long terme , mais à court terme il ne règle rien.

Les banques européennes sont de plus en plus attaquées et les CDS de toutes les grandes banques américaines ont augmenté en raison de la crise en Europe, et Bank of America se trouve en très mauvaise posture .
Le marché pense de plus en plus que l'état pourrait renoncer en cas de crise à intervenir pour venir sauver les banques , comme il l'avait fait durant la crise des subprimes.

Si l'Europe plonge dans un ralentissement profond et prolongé , le reste du monde suivra et la crise à laquelle on risque d'assister sera sans doute plus douloureuse que celle de 1929.

La tendance reste fortement baissière sur les marchés et la résistance de 3200 - 3250 points sur le CAC reste de plus en plus difficile à dépasser , et nous risquons de réintégrer dans les prochains jours le support majeur des 3000 points , dernier rempart avant le retracement vers les 2800 points.

Dans ce contexte d'incertitude les marchés n'ont pas fini de consolider .
Soyez très prudents .

 

Denis CHRIQUI

 

 

08/12/11 - Les banques et le CAC ?

Comme je l'écrivais il y a quelques jours , les banques font face à des problèmes de financement et la crise de la liquidité bancaire risque de prendre le relais sur la crise de la dette .

A l'heure ou j'écris cet article , les valeurs bancaires et d'assurance sont fortement attaquées sur le marché.
La Société Générale perd plus de 4% , Axa plus de 3,5% , BNP plus de 2%.

Le CAC quant à lui perd plus de 2% .
La résistance majeure située entre 3240 et 3260 points limite le potentiel de hausse et il faut s'attendre à une consolidation .

En dessous du support à 3120 points , on peut assister à une baisse plus marquée qui risque de nous ramener sur le support des 3060 points avant de rejoindre le support majeur des 3000 points .

Si ce support majeur était enfoncé , les vendeurs pourraient reprendre la main , et les spéculateurs à la hausse court terme pourraient commencer à s'inquiéter .

Depuis les déclarations du président de la BCE , Mario Draghi, qui reste prudent en ce qui concerne le rachat de la dette sur le marché secondaire européen , les investisseurs se désengagent des actifs à risque dans des volumes soutenues , et ce malgré les bonnes nouvelles concernant les inscriptions au chômage aux Etats-Unis et la baisse des taux d'intérêt européen pour le deuxième mois d'affilée afin d'empêcher l'Europe de rentrer dans une nouvelle récession .

Dans ce contexte de plus en plus incertain , le marché pourrait avoir tendance à vous reprendre ce qu'il vous a donné ces derniers jours .

Couvrez donc vos portefeuilles , car la volatilité restera encore très forte dans les semaines et les mois à venir .

Denis CHRIQUI

 

 

06/12/11 - la France va perdre son AAA

L'agence de notation Standard and Poors a placé sous surveillance négative 15 pays de la zone euro et notamment l'Allemagne l'effet domino est en train de se mettre en place.

Un des responsables de la BCE a qualifié cette décision d'hautement politique.

Le ministre des finances allemand a déclaré que pour sortir de la crise , il fallait que tous les pays de la zone euro réduisent leur déficit , et se réorganisent , en soulignant que cela se ferait progressivement .

Les gouvernements français et allemand souhaitent un gouvernement économique de la zone euro. Les pays de la zone euro ont besoin d'un cadre politique ,rigoureux , structuré et efficace capable de tenir ses engagements .

Dans ce contexte d'incertitude et de manque de confiance, la France risque de perdre son triple A , la crise devient systémique et le point faible reste le secteur bancaire qui aura de plus en plus de difficultés à se refinancer.

La question qu'on est en droit de se poser est la suivante , que feront les marchés dans les prochaines semaines .

Pour l'instant les marchés ont l'air de résister à ces mauvaise nouvelles et le CAC continue à fleurter avec la zone des 3200 points .

Restez prudents , car le marché se trouve sur un point pivot , soit il continue sur sa lancée et va chercher les 3400 points soit il corrige et vient rechercher le support des 3000 points .

Les prochains jours seront déterminant pour prendre des positions.

Denis CHRIQUI

 

 

02/12/11 - Les marchs financiers vont ils continuer sur leur lance ?

Depuis quelques jours , on assiste à une hausse des marchés financiers européens , suite aux mesures prises par la BCE et aux principales banques centrales européennes pour injecter des liquidités dans le secteur bancaire de la zone euro .

En ce qui concerne le CAC depuis le test des 2793 points le 25 novembre le CAC a pris prés de 12% sur 5 jours touchant un plus haut à 3151 points.

Le marché a trouvé un nouveau souffle et pourrait poursuivre sa progression vers la résistance à 3250 points .
Seul le franchissement des 3250 points avec du volume et en clôture remettrait en cause la tendance baissière .

Pour que le marché puisse continuer sur sa lancée , il faudrait que le support des 3100 points ne soit pas enfoncé.
Si ce support ne tenait pas , le marché risquerait d'aller tester les 3050 points , voire les 2975 points .

Cependant les résistances sont proches et le marché commence à douter , et nous venons de clôturer à 3129 points , les vendeurs reprenant la main en fin de séance.

Les dernières statistiques n'étant pas très bonnes .
Les banques restent malmenées , et les taux d'emprunt restent élevés en zone euro.

On remarque également que la volatilité n'a jamais été aussi forte ces derniers mois sur les marchés , et qu'il est de plus en plus difficile pour les investisseurs particuliers de prendre des positions sur ce type de marché .

Pour ceux qui veulent intervenir sur le CAC , je conseille de surveiller la cassure des 3250 points à la hausse qui pourrait nous amener sur la zone des 3400 points.

Dans le cas contraire , la cassure des 3000 points nous ramènerait sur la zone des 2800 points.
Soyez prudents .

Denis CHRIQUI

 

 

29/11/11 - L'euphorie des marchés ne présage rien de bon ?

Alors que les mauvaises nouvelles s'accumulent et que les perspectives macro-économiques restent sombres (recul de l'indice du climat des affaires en Europe , croissance revue à la baisse en zone euro , augmentation du chômage, taux des emprunts qui ne cessent d'augmenter , éclatement possible de la zone euro... ), les marchés restent euphoriques sur des rumeurs d'intervention de la BCE et du FMI pour régler la crise de la dette en Europe et même les démentis officiels n'ont pas enrayé cette euphorie .

Les valeurs bancaires sont à la fête et le CAC caracole au dessus des 3000 points .
La question qu'on est en droit de se poser ?assiste t'on à une manipulation du marché avant le désastre ou sommes à l'aube d'un nouveau mouvement haussier, ou d'un rallye de fin d'année .

Pour ma part , je pense que le marché pourrait dans le meilleur des cas aller viser la zone des 3150-3200 points avant de se retourner violemment à la baisse , et revenir chercher les points bas notamment les 2800 points .

Dans ce type de marché très volatile , le danger réside dans le rachat des shorts qui font remonter le cours des actions très rapidement , donc attention de ne pas être pris à contre-pied sur un marché qui reste très incertain.

Ne vous endormez pas trop longtemps sur des positions longues et surtout n'oubliez pas de couvrir vos portefeuilles , car le marché a toujours tendance à vous reprendre ce qu'il vous a donné.
Techniquement le biais de fond du CAC demeure baissier et je ne pense pas à une reprise durable sur le marché actions.

Denis CHRIQUI

 

 

28/11/11 - l'amplification de la crise de la dette en Europe ?

La crise de la dette est en train de s'amplifier en Europe, et l'agence de notation Moody's vient de déclarer qu'elle risquait de dégrader les notes de tous les états de la zone euro.

l'agence qui a avertie que la France risquait de perdre son AAA , indique également que des pays aussi solides que l'Allemagne , les Pays Bas , la Finlande, ou l'Autriche ne sont pas à l'abri d'un abaissement de notes.
D'autre part l'Italie et la Hongrie se financent sur les marchés à des taux de plus en plus élevés .

Si cela continue , certains pays pourraient de plus arriver à se financer sur les marchés , ce qui pourrait s'avérer catastrophique pour des pays comme la Grèce , le Portugal , l'Espagne , l'Irlande ....qui ont déjà profité de plusieurs plans de relance .
Le problème actuel de la zone euro est sa croissance qui reste trop faible et qui ne permet même pas de payer les intérêts de la dette .
Les états de la zone euro se retrouvent donc dans une spirale infernale qui ne fait qu'accroître leurs dettes publiques .

Si nous sommes aujourd'hui confrontés en Europe à une crise sans précédent depuis la crise de 29, cela est en grande partie due aux politiques qui n'ont pas respectés leurs engagements et malgré les changements de gouvernement opéré en Espagne , en Italie ou en Espagne , les taux d'intérêt restent très élevés .

Les nouveaux élus n'apportent aucune garantie quant aux mesures annoncées pour réduire les déficits .

L'activité économique risque encore de reculer et surtout le chômage est revu à la hausse en France , il pourrait dépasser les 10,5% en 2012.
Dans ce contexte de plus en plus incertain , les marchés risquent de rester très volatiles et hausse et baisse du marché risquent de se succéder pendant encore de longs mois .

Le marché reste baissier sur le long terme et l'éclatement de la zone euro reste plus que jamais d'actualité.

Enfin l'euro reste encore surévalué par rapport au dollar et tôt ou tard il faudra revenir à un euro qui devra se situer dans une fourchette comprise entre 1 et 1,10.

Malgré l'appel de l'OCDE pour prendre de nouvelles mesures anti-déficits pour éviter la récession , le ministre de l'économie M. François Baroin exclut un troisième plan de relance .

La situation de la zone euro reste sous pression , et le pire reste à venir , même si l'on assiste à de violents rebonds techniques sur le court terme qui correspondent à l'habillage de bilan de fin d'année.

Denis CHRIQUI

 

17/11/11 - La crise et le CAC:

Les politiques économiques menées depuis plusieurs années aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe risquent d'entraîner la faillite complète des états et la crise de la dette est loin d'être réglée .

Aux Etats Unis la dette publique vient de dépasser les 15 000 milliards de dollars et les banques américaines et européennes sont de plus en plus fragilisées , et sont mises sous surveillance négative ou dégradées par les agences de notation .

De surcroît nous risquons d'assister à une forte hausse du chômage dans les mois à venir .

En effet les suppressions de milliers d'emplois s'accélèrent dans différents secteurs d'activité de l'économie, et les banques (BNP ,Société Générale...) sont les premières à en faire les frais ,même constat dans l'industrie automobile (PSA.....) .

Tout ceci ne présage rien de bon pour la croissance et la consommation .
Malgré des plans de rigueur de plus en plus drastiques , les politiques n'arrivent pas à reprendre pas la main sur les financiers ,et l'écart de taux d'intérêt entre la France et l'Allemagne ne cessent d'augmenter ils atteignent aujourd'hui 200 points de base , et le triple A de la France risque d'être remis en question dans les mois à venir .

Ces tensions persistantes sur les taux d'intérêt , le risque de contagion de la crise de la dette en zone euro, et la dégradation par Moody's des notes de certains établissements bancaires allemands entraînent les marchés à la baisse.

Dans ce contexte de plus en plus incertain, le CAC risque de revenir tester le seuil symbolique des 3000 points .

Ce niveau devra être surveillé avec la plus grande attention , car sa rupture imminente entraînerait des dégagements très importants et le marché aurait de fortes chances de se diriger vers la zone de support des 2700 points.

En attendant d'avoir une meilleure visibilité sur le marché ,couvrez vos portefeuilles .

Denis CHRIQUI


 

15/11/11 - La baisse n'est pas terminée sur les marchés ?

Après plus de 50 ans d'expansion , le crédit se contracte , ce qui signifie une baisse de la consommation des ménages , les dettes des états deviennent de plus en plus importantes et les plans de rigueur de plus en plus durs en Europe( Espagne ,Italie ,France...) .

Mais revenons plutôt à l'analyse du CAC pour essayer de comprendre pourquoi le marché n'a pas fini de baisser .

Le marché baissier a commencé en 2000- 2001. A cette époque le CAC fleurtait avec les 7000 points et plusieurs analystes pensaient que les 10 000 points seraient rapidement atteints. Mais il n'en a rien été , et en 10 ans le marché a perdu plus de 50%.

Comment expliquer cette baisse : la majeure partie de la croissance vient de l'accumulation de la dette des ménages . Actuellement cette dette se réduit , ce qui entraîne un ralentissement de la croissance .

Pendant les trente glorieuses les agents économiques empruntaient pour payer leur future retraite . Aujourd'hui ils épargnent .

Les états quant à eux ont mal investi , ce qui a entraîné une baisse de la production industrielle , et l'économie européenne glisse de plus en plus vers une nouvelle récession qui risque de faire basculer l'économie mondiale dans une récession plus forte que celle que nous connaissons actuellement .

D'autre part la hausse du chômage et la chute des prix de l'immobilier américain réduisent les dépenses des ménages et grèvent leurs budgets .

Dans ce contexte de plus en plus incertain , le CAC pourrait revenir chercher les 2693 points , point bas de cet été et pourrait aller re-visiter la zone de support des 2480 points .

Seul le dépassement de la résistance des 3400 points inverserait la tendance baissière.

Dans ces conditions , il faut soit rester en dehors du marché , pour ceux qui n'ont pas encore investi , soit se protéger en achetant des contrats baissiers , ou comme je vous le répète depuis longtemps acheter des contrats or.

Soyez prudents , car le marché a toujours tendance à vous reprendre ce qu'il vous a donné. Bons Trades

Denis CHRIQUI

 

 

10/11/11 - La croissance mondiale ne sera pas au rendez-vous en 2012 ?

La croissance française ne cesse de ralentir et elle devrait être nulle au quatrième trimestre .Selon l'INSEE, les industriels français ont revu à la baisse leurs investissements pour 2012 en raison du ralentissement économique mondial.

La révision de croissance a été revue à la baisse et pourrait atteindre moins de 1% en 2012.

Les moteurs de la croissance se grippent les uns après les autres .
En effet les exportations françaises qui tiraient à la hausse les investissements des entreprises ,commencent à ralentir.

Comparativement les exportations françaises sont trois fois moins importantes que les exportations allemandes , elles correspondent à 4% du PIB français.

D'autre part la demande adressée à la France faiblit , et aura des répercussions sur les perspectives d'investissement des entreprises.
Le déficit commercial de la France est repartie à la hausse en Septembre à 6,30 milliards d'euros.

Les capacités d'investissement des entreprises françaises sont très faibles et la France reste très vulnérable en cas de resserrement du crédit suite aux difficultés que traversent les banques.

En Italie le premier ministre Berlusconi a jeté l'éponge , il démissionnera après l'adoption au parlement , des mesures promises à l'UE , afin d'éviter à son pays la contagion de la crise de la dette grecque. Le gouvernement italien n'a plus la confiance des marchés, le déficit de crédibilité augmente et la hausse des spreads de taux entre l'Allemagne et l'Italie ne cesse d'augmenter.

Des réformes urgentes doivent être engagées dans le domaine de la fiscalité , du marché du travail ,du régime de retraites ....

D'autre part Mme Lagarde a affirmé lors d'un séjour en Chine en se référant à la crise de la dette, que l'économie mondiale est entrée dans une zone de turbulences et d'incertitudes et que les Chinois ne sont pas à l'abri d'une contagion des maux qui frappent les économies occidentales.
Dans ce contexte mondial de plus en plus incertain , les marchés vont rester très volatiles et la tendance baissière risque de perdurer en Europe.

Je vous conseille donc de rester cash (cash is a position) , de couvrir vos portefeuilles à la baisse, ou d'acheter des contrats or, en attendant des jours meilleurs.

Denis CHRIQUI


 

07/11/11 - Mario Draghi et ses nouvelles mesures ?

Mario Draghi vient d'arriver à la tête de la BCE à la place de JC Trichet et change de politique .

Cet ancien de la banque Goldman Sachs vient de décider d'une baisse des taux courts de la BCE , ce qui devrait favoriser les emprunts accordés au secteur privé.

Dans la foulée , l'arrêt des achats d'obligations souveraines des pays de la zone euro .

Mais pourquoi ces mesures , tout simplement pour contenter les autorités allemandes , qui étaient contre son élection .

Le problème est qu'en suspendant l'achat d'obligations souveraines de l'Espagne , du Portugal ou de l'Italie , ces pays risquent de se retrouver dans une situation très compliquée.

Les conséquences : la baisse de l'euro contre dollar , la possibilité d'une explosion partielle de la zone euro , les rendements des obligations vont continuer à grimper, la volatilité sur les marchés va rester très forte.

Les obligations européennes s'enfoncent de jour en jour , et les investisseurs pensent trouver leur salut dans l'achat de bons du trésor américain , mais cela risque de se révéler désastreux dans les semaines ou les mois à venir , tout simplement car les Etats-Unis avec leur dette publique abyssale ne sont pas en meilleure posture que l'Europe .

Dans ce contexte d'incertitude , les marchés risquent de rester encore assez longtemps chahutés .

Pensez donc à couvrir vos portefeuilles surtout que les plans d'austérité en France et en Europe seront de plus en plus dures et affecteront l'économie réelle très rapidement, les taux de croissance étant revu à la baisse en Europe.

Denis CHRIQUI


 

01/11/11 - Nous allons vers un éclatement de la zone euro

Nous allons vers un éclatement de plus en plus probable de la zone euro.

En effet après l'annonce inattendue du premier ministre grec Papandréou d'organiser un référendum sur l'effacement d'une partie de la dette , les bourses européennes sont reparties fortement à la baisse .

La bourse d'Athènes perd plus de 6% et Paris plus de 3% , les marchés à 2 jours duG20 ont très mal accueilli cette nouvelle et les inquiétudes des investisseurs ne cessent de monter .

Dans ce contexte d'incertitude les CDS explosent et tout le travail entrepris par Sarkozy et Merkel tombe à l'eau et tout reste à recommencer.

Ce référendum a pris le marché par surprise et nous risquons de revenir à une situation type faillite de Lehman , car si les grecs disent non au référendum , le risque est que le pays finisse par quitter l'euro et mette en danger toute la zone et plus particulièrement des pays comme l'Espagne ou l'Italie .

la première victime de la crise de la dette est le dépôt de bilan du courtier MF Global .
Au niveau technique le marché pourrait aller rejoindre très rapidement la zone des 3000 points , si des mesures ne sont pas prises pour enrayer ce référendum .

En cas d'enfoncement de ce support , le marché pourrait aller tester les plus bas de cet été , soit les 2693 points et aller ensuite chercher les 2480 points.

Pour reprendre une dynamique haussière , il faudrait casser la résistance des 3400 points.

Soyez très prudents , couvrez vous à la baisse , car les marchés restent fortement baissiers .

Denis CHRIQUI

 

 

 


Analyses et prévisions sur les marchés, septembre à octobre 2011.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Fiches: Découverte:
- Les différents types de Gestion
- La Gestion Alternative
- Le Trading Haute Fréquence
- L'analyse technique ?
- Les chandeliers japonais
- Le CAC40 Future
- Les CFD
- Le Forex
- L'indicateur VIX
- Les différents Gap
- Le Swing Trading
- Couvrir son portefeuille
- Le MONEP
- Les Tortues
- Goldman Sachs
- Dépendance du CAC à Wall-Street
- La finance comportementale
- Investir en Inde
- Le bourse au Vietnam
- La vente à découvert
- L'indicateur: Volumes
- L'indicateur: ROC
- La première heure de cotation

Fiches: Analyses:
- AB Science: valeurs à potentiel (15/03/15)
- Le pétrole n'arrête pas de baisser (19/11/14)
- Les marchés restent nerveux (22/10/14)
- Les valeurs européennes. (29/09/14)
- Baisse pour l'été 2014 (09/04/14)
- Le mystère de l'immobilier français (23/01/14)
- Les marchés européens restent haussiers (15/11/13)
- Euro surévalué ? (29/10/13)
- Les US à l'origine des crises (10/10/13)
- Ou va l'Europe ? (11/04/13)
- Marché à fort potentiel: le Japon (06/02/13)
- La France perd son AAA
- Investir dans l'eau (12/11/12)
- Octobre en Bourse (28/09/12)
- C'est quoi la crise ? (29/08/12)
- Avenir de la zone Euro (20/06/12)
- La dette française (19/01/12)
- Les banques en danger (23/11/11)
- Fin de la zone Euro ? (01/11/11)
- L'incertitude sur les marchés (06/09/11)
- Suivis de la crise dans la zone euro (24/05/11)
- Le Fret maritime (04/05/11)
- Les agences de notation
- Les relations inter-marchés
- Le CAC et le DAX, Tout sur la crise financière
- Où les indices vont-ils s'arrêter ?
- La Chine, le yuan et la crise

Fiches: Psychologie du trader
- Gagner en bourse avec 30 minutes par jour
- la règle du 3/1
- Pourquoi les particuliers perdent en bourse ?
- Avant de prendre position
- Les 10 commandements du Trader
- En trading: Gérer vos émotions
- Le mental pour réussir
- Le day-trading
- Ce qu'il ne faut pas faire